Black Clover – Tome 1, je suis conquis

Nouvelle licence pour moi, Black Clover m’a déjà conquis par son premier tome. Sans doute la première fois que je rechigne de devoir me coucher alors que je souhaite continuer à lire. La série est déjà bien entamée (environ 20 tomes) mais il n’est jamais trop tard pour commencer.


Titre : Black Clover (T01)

De : Yûki Tabata

Éditeur/pages/année : Kazé, 192 pages, septembre 2016

Prix : 6.89€

Synopsis : Dans un monde régi par la magie, Yuno et Asta ont grandi ensemble avec un seul but : devenir le prochain Empereur-Mage. Mais, au royaume de Clover, Asta fait figure d’exception. Incapable de produire la moindre petite étincelle magique ; le jeune garçon ne possède aucun pouvoir… Qu’à cela ne tienne ! Loin d’être découragé, il compte bien rivaliser avec Yuno pour aller au bout de son rêve !


Magie, compagnie chevalier-mage, empereur-mage

Au royaume de Clover, la société se hiérarchise selon le potentiel de magie que chaque être renferme en lui, ainsi, une forte distinction est faite entre noble et roturier. L’empereur-mage est chargé de veiller sur son royaume, sous ses ordres, les compagnies de chevalier-mage, très élitistes, obéissent à ses ordres. C’est dans ce monde que nous emmène Black Clover et qui offre le type contextuel que j’adore.

Une quête sur fond de rivalité

J’adore la rivalité Asta – Yuno et leur relation. Orphelins, ils se connaissent depuis toujours et sont les parfaits protagonistes antagonistes. Yuno est le champion, le beau gosse, le sérieux, l’aimé, le talentueux, digne d’un noble. Tandis qu’Asta est tout son contraire : il semble être incompétent, toujours à admirer, à rire, à vivre dans la joie, n’est pas pris au sérieux mais il a une volonté de fer. Néanmoins : ils ont tous les deux, le même but : devenir empereur-mage. J’espère qu’au fil des épisodes, ces liens vont se complexer, que l’antagonisme ne soit pas aussi simpliste.



Codes du shônen, quelques similitudes avec Naruto

En appréciant Black Clover, on retrouve les codes du shônen puisque c’en est un, mais pas mal de similitudes avec Naruto. Et j’adore Naruto. La quête tout d’abord vers la fonction d’empereur-mage, presque assimilée à celle du Hokage. Les frères ennemis, Asta-Yuno seraient synonyme Naruto-Sasuke ? Des clans, des quêtes. Tout ce que j’adore. Il a l’air d’y avoir quand même une grande palette de pouvoirs magiques, à l’aide des grimoires, et c’est très intéressant.



Yûki Tabata et ses planches sérieusement travaillées

Quand on ouvre Black Clover et davantage quand on le lit du début à la fin, on ne peut pas ne pas remarquer le travail sérieux de Yûki Tabata. Parmi les nombreuses cases sur chaque planche, des gros plans uniques, la foule de détails, le jeu de contraste : tout y est passe. C’est l’antagoniste d’Aposimz ! Et j’adore ce sérieux dont l’auteur se reproche puisqu’il rogne sur sa santé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :