SP | La femme à part, mon premier livre abandonné

Après le décès de sa mère, l'écrivaine déambule seule dans la ville de New York qui lui sert de confidente, d'amie et d'inspiration. Au fil des souvenirs, ce récit autobiographique évoque l'identité, la solitude et la vieillesse.

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :