La pêche du jour d’Eric Fottorino, un dialogue sur la question migratoire

Deux personnages réunis sur le port de Lesbos, en Grèce, évoquent le destin des migrants. L'un est un étrange pêcheur qui fait commerce de leurs corps sans vie. L'autre un client dont on ne sait s'il veut acheter ces cadavres, ou se racheter. D'emblée s'installent le malaise et le questionnement. Pourquoi ce mélange de cynisme, d'indifférence, d'impuissance ? C'est le miroir de nos renoncements que nous tendent les mots âpres de l'auteur qui se demande si nous avons cessé d'être humains. Au moment où le sort des réfugiés est sans cesse instrumentalisé, où des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants meurent de traverser la Méditerranée parce qu'ils veulent simplement vivre, La Pêche du jour est un texte sombre et bouleversant. Pour réfléchir, pour s'indigner, pour agir.

La Machine à Explorer le Temps de H.G. Wells : fondateur de la dystopie

« Je vis des arbres croître et changer comme des bouffées de vapeur ; tantôt roux, tantôt verts ; ils croissaient, s’étendaient, se brisaient et disparaissaient. Je vis d’immenses édifices s’élever, vagues et splendides, et passer comme des rêves. Toute la surface de la terre semblait changée – ondoyant et s’évanouissant sous mes yeux. Les petites aiguilles, sur les cadrans qui enregistraient ma vitesse, couraient de plus en plus vite. Bientôt je remarquai que le cercle lumineux du soleil montait et descendait, d’un solstice à l’autre, en moins d’une minute, et que par conséquent j’allais à une vitesse de plus d’une année par minute ; et de minute en minute la neige blanche apparaissait sur le monde et s’évanouissait pour être suivie par la verdure brillante et courte du printemps. »

Les étoiles s’éteignent à l’aube, dans les terres sauvages du Canada

Franklin Starlight a tout juste seize ans lorsqu'Eldon, son père ravagé par l'alcool, le convoque à son chevet et lui demande de l'emmener au coeur de la montagne, là où on enterre les guerriers. Au cours de leur voyage, Frank affronte un jeune grizzly, ramène poisson ou gibier et construit des abris contre la pluie, tandis qu'Eldon lui raconte comment il a rencontré l'amour de sa vie, pourquoi il a sombré dans l'alcool et d'où vient leur patronyme qui évoque les temps indiens immémoriaux. Ce périple permettra à chacun, au père comme au fils, de répondre à son besoin d'apaisement identitaire. Ce roman au style brut et aux dialogues taiseux est un aller simple pour les terres sauvages du centre du Canada.

SP | La mélodie, ou l’instrumentalisation de l’indigence

Lorsque la mort d'Alicia survint, son mari Alfred Busi n'a plus jamais été le même. Autrefois célèbre en incarnant le pianiste Mister Al, il ne vit qu'à travers son passé et pour les gens du passé, ancré désormais dans la solitude. C'est une rencontre fortuite qui bouleverse sa vie, tant personnelle que professionnelle. Une rencontre avec une créature qui l'attaque chez lui la nuit. C'est un « enfant », un « garçon nu », il en est persuadé. Très vite, la presse à sensation s'empare de l'affaire. Créatures, indigents, sauvages, néandertaliens ? Tous ces mots qui deviennent synonymes s'emparent de la ville, et tous ces habitants ne voient plus qu'en Mister Al, une victime d'une dangerosité sauvage...

SP | Que va-t-on faire de Knut Hamsun ? Juger une icône, un prix Nobel

Avec les armes de la fiction, Christine Barthe s'interroge sur la dérive tragique d'un écrivain de génie, suivant son héros de son arrestation jusqu'à la cour de justice. Dans un livre percutant, empreint de poésie et de mystère aussi, elle pose la question de l'engagement et de la responsabilité, sans jamais perdre de vue le caractère romanesque de ses personnages.

SP | Frère d’âme, une crise identitaire causée par la guerre

Alfa Ndiaye est un Sénégalais qui combat aux côtés de la France lors de la Grande Guerre. Lorsque « son plus que frère » est tué au combat, Alfa porte tout le poids de ce décès sur son dos. C'en devient de lui un guerrier sauvage qui fait preuve de réflexion et remet en cause le devoir, cherchant à faire rédemption. Si féroce, si sauvage et si étrange que son comportement amène ses alliés à être terrifiés par ce personnage qui sème la mort en apportant un héritage plus qu'étrange chaque nuit dans ses tranchées… Forcé d'aller à l'Arrière, il se remémore sa vie.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :