Le fossoyeur (tome 4, fin), ce manga est une pépite !

Ultime tome du Fossoyeur, Chihiro Watanabe conclut son histoire d’une main de maître, d’une fin qui met à l’honneur sa trame narrative et qui n’emprunte pas le plus simple des chemins. Chronique !


Le fossoyeur (T04)


Saga : Le fossoyeur

Scénario : Chihiro Watanabe

Dessin : Chihiro Watanabe

Genre : shonen horreur

Éditeur : Komikku

Sortie : 1er juillet 2021

Pages : 175 pages

Prix : 7,99€

Synopsis : La bataille finale est sur le point de commencer. Tous les fossoyeurs sont réunis devant la tour du conglomérat Mito et prêts à donner l’assaut. Néanmoins, les généraux ennemis se tiennent face   eux. Ils devront les vaincre pour permettre Karma et Hitsugi d’atteindre le sommet et affronter le président du conglomérat. Cependant, la malédiction de Hitsugi prend le contrôle du jeune fossoyeur…

Note : 5 sur 5.


L’ultime combat face au conglomérat

Devant la tour Mito, siège du conglomérat, les Fossoyeurs se sont réunis et s’apprêtent à affronter les possédés en armée. C’est l’ultime combat, une guerre ouverte déclarée. Les autorités ont évacué la zone, le sang va couler, des têtes vont tomber. Du premier tome au quatrième du Fossoyeur, Watanabe est passé d’une histoire centrée sur un personnage solitaire à une guerre coalisée, sans que la transition ne soit forcée. On pourrait dire qu’en contrepartie, il nous manque un peu de détails sur les généraux fossoyeurs et sur l’histoire du temple. Mais c’est avant tout l’histoire d’Hitsugi qui nous intéresse dans cette œuvre, et celui-ci doit rejoindre le sommet de la tour avec Karma afin d’assassiner le chef du conglomérat.



Au-delà, le destin du fossoyeur : portrait psychologique

Si l’histoire se limitait à cela, elle serait bien trop simple et l’ultime tome du Fossoyeur décevant. Watanabe va bien au-delà de ce qu’on imaginait. Déjà, dans un premier temps, il brise de suite le suspens. Dès les premières pages, nous connaissons la fin de l’histoire. Toutefois, c’est là qu’on peut reconnaître son talent d’écriture : il nous donne envie de connaître le « comment ? » ! Bien sûr, ce comment ne se limite pas aux seuls combats au sein de la tour qui sont plutôt rapides, en opposition avec les tomes précédents – ce qui permet d’éviter la redondance. Non, Watanabe ici dresse encore une fois une histoire psychologique autour de Karma et d’Hitsugi. Quand Karma souhaite décrire en un mot le jeune lycéen, celui-ci parle d’un « pécheur ». Derrière ce mot, on voit un Hitsugi en tenue de fossoyeur, dont le visage est caractéristique d’une dépression ou d’un mal-être psychologique. Tuer, c’est péché, tel est le destin du fossoyeur. Il décide d’affronter le chef du clan Mito et ne croit pas en Karma, qui pourrait avoir l’audace et le courage de tuer son père ? Hitsugi connait mieux la réponse que quiconque. Watanabe utilise tout le portrait psychologique de son personnage pour le faire avancer… et nous faire réfléchir.



La mort pour les libérer, la bonne réponse ?

Le tome 4 du Fossoyeur est sans doute celui qui est le mieux écrit. Il apporte une réponse à une question « fil rouge » dressée dès le premier tome : est-ce que tuer les possédés est en réalité une libération ? Lors de son combat contre le chef Mito, Hitsugi subit la malédiction des Saikawa. Grand bien lui fasse, en parallèle des combats, Watanabe rend compte à la fois de flashbacks, de scènes parallèles et de narration. En une scène, en une action, un récit s’écrit. Ainsi, au cours de l’œuvre et de la montée des étages, on voit Hitsugi formuler une demande particulière au chef du temple. À la question de si la mort permet de libérer les possédés, Hitsugi pourra y trouver une réponse. C’est en ce sens, toujours dans un ton très émouvant et dans des scènes très gores, que Watanabe devient expert en lettres et nous délivre une réponse digne d’un ultime tome. Conquis jusqu’au bout !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :