Boruto (Arc Mitsuki-Iwâ) : un morceau bien costaud inspiré de la SF

Mitsuki a disparu et voilà le début d’une intrigue bien costaud et pour laquelle je suis surpris qu’elle soit un filler car ces vingt épisodes abordent des éléments scénaristiques précieux sur l’étrange Mitsuki en adoptant un thème de SF traditionnel en l’adaptant au monde ninja moderne de Boruto.


Boruto (Arc Mitsuki-Iwâ)


Arc : Arc Mitsuki-Iwâ

Épisodes : 71 à 91

Auteurs : Ukyo Kodachi (scénariste), Noriyuki Abe (réalisateur)

Studio : Studio Pierrot

Genre : animé, shonen

Résumé : Après une attaque contre les sentinelles du village de Konoha, la disparition de Mitsuki est remarquée. Les autorités questionnent sa volonté et sa possible traîtrise. Boruto, marqué par la disparition de son ami et par le regard projeté sur Mitsuki s’en va le chercher, avec l’aide de Sarada. Une mission est montée pour les ramener et des traqueurs sont envoyés par Konoha. Une histoire qui nous amènera jusqu’à Iwâ au pays de la Terre.

Ma note de l’arc :

Note : 4.5 sur 5.

Travailler sur la conscience des artificiels

Après le rapide arc Chôchô au cinéma assez ennuyeux, je me suis lancé dans une ruée non-stop sur ce nouvel arc, huit bonnes heures d’affilée. Konoha a été attaquée par bien d’étranges personnages alors que Mitsuki se questionnait sur sa propre identité, ce qui n’est pas nouveau car l’objet était abordé depuis longtemps. Avide de réponses, il décide de suivre ses ravisseurs. Enlèvement ou désertion ? C’est là le grain à moudre qui va provoquer une traque, qui n’est pas sans rappeler la fuite de Sasuke de Konoha avec les hommes d’Orochimaru. Le réalisateur Noriyuki Abe et son équipe ont décidé à travers cet arc de travailler un thème vieux de la SF : la conscience des êtres artificiels et leur problème de longévité. La modernité apportée par la paix a permis des recherches technologiques rapides et avancées. La création des êtres artificiels en est un des résultats. Problème : leur longévité qui n’est pas assez grande pour eux et leur désir de ressembler aux hommes alors qu’ils ont justement été créé dans le but contraire. C’est là que se pose tout le questionnement autour des êtres artificiels et de Mitsuki, dont on apprends quelques bonnes choses à son sujet, sans non plus avoir de révélations extraordinaires. La capacité à avoir une conscience sera ainsi l’objet de la réponse à leur questionnement : sont-ils différents des hommes, et si oui, est-ce grave ? Au-delà du fond dans Boruto, c’est aussi un questionnement philosophique qui se pose, si propre à l’œuvre de Kishimoto. Oui, dans la conception, ces êtres sont différents ; et non, cela n’est pas une gravité car ce qui fait l’homme n’est pas l’organe, mais l’esprit. Par esprit, on peut entendre les émotions et la volonté, c’est-à-dire l’humanité et la liberté. Un être artificiel peut donc faire preuve d’humanité ? S’il est doué de conscience, oui. Bien sûr, cette réponse n’est pas véritable mais elle a le mérite de poser un questionnement. Cet arc Mitsuki est intéressant par ce fait, car l’écriture sur l’objet de la conscience est une tâche relativement ardue, l’adapter qui plus à est à un monde ninja pouvait l’être d’autant plus. Cependant, on retrouve les ingrédients qui permettent son succès : les expériences en laboratoire, traditionnellement par Orochimaru mais aussi de façon plus moderne par les scientifiques. Sans doute que la science, comme dans l’arc précédent, occupera dans Boruto une place très importante.


Ne pas faire d’Ônoki un simple méchant. Le temps d’une trêve, une discussion avec un adversaire qu’il n’hésite pourtant pas à former et à conseiller, à partager sa propre expérience de vie.

Originally tweeted by Les_Chroniques_de_Jeremy_Daflon (@Blog_de_Jeremy) on 22 août 2021.


Ônoki : illustre personnage

Boruto : next generations. Ce titre en dit long, mais je suis ravi que cette nouvelle partie de l’histoire de Kishimoto ne fait pas l’impasse sur ce qui a été fait précédemment. La nouvelle génération a remplacé l’ancienne, mais l’ancienne n’a pas disparu. Le petit bonjour de Tsunade, les blagues à la clémentine des anciens Kage lors du Conseil ou encore, le retour de l’illustre Ônoki, Kage du pays de la Terre et d’Iwâ. Dans Naruto, c’était un de mes Kage favoris car il avait une prestance incroyable malgré la difformité de son nez. Ônoki, c’est un vieux, mais sa capacité à léviter, son Jinton et sa philosophie chargée d’expérience font de lui un personnage excellent. J’étais ravi de voir l’arc tourner autour de lui. Au départ, je me disais qu’il avait très mal vieilli, mais l’écriture de l’arc nous offre un moment de réflexion, là encore. Au fur et à mesure, même sans être aussi ému que l’arc a souhaité le faire, on a pu comprendre les volontés d’Ônoki : vouloir protéger la paix et les vies humaines. Cependant, le manque d’émotions et le paradoxe de la conscience des êtres artificiels ont fait – même si cela été intelligemment lié – que la morale de l’histoire n’était pas si intense dans notre esprit. D’autant plus le retournement des idées d’Ônoki, prévisible, a fait perdre le caractère tragique de l’histoire, au prix cependant de donner une incroyable et ultime légende à ce Kage. Là où je suis heureux, c’est le travail sur le caractère d’Ônoki. Il aurait été véritablement dommage de lui donner un caractère d’un Kage qui n’aurait pas vécu la Grande Guerre. Au contraire, on a ici un Ônoki héritier des valeurs de la coalition, des préceptes de Naruto, mais dont la méthode liée à sa tragédie n’ont pas pris le bon chemin. Et pour autant, lorsqu’il rencontre Boruto, il n’est pas l’ennemi. Non, c’est un personnage à part entière qui prend encore le temps de philosopher, de transmettre ses connaissances et son expérience à la jeune génération qu’il aime tant, malgré un côté peut-être réactionnaire. Ces épisodes autour du feu à Iwâ ont été sans doute les plus intéressants intellectuellement.


On oubliera pas cette (prévisible) jolie scène et l’élégance du Jinton qui donne toute sa légende à Ônoki

Originally tweeted by Les_Chroniques_de_Jeremy_Daflon (@Blog_de_Jeremy) on 22 août 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :