Scooby-Doo x Lego : le fantôme d’Hollywood, la pire résolution d’enquête

Après le visionnage d’un premier film crossover Scooby-Doo x Lego : mystère sur la plage, j’espérais découvrir mieux à propos du Fantôme d’Hollywood. Si le film tire sur la longueur, on est loin de la principale erreur de réalisation.



Lego x Scooby-Doo : Le fantôme d’Hollywood


Réalisateur : Rick Morales

Scénario : Heath Corson, Duane Capizzi

Production : Warner Bros, Lego, Hanna-Barbera

Doubleurs (VF) : Eric Missoffe, Mathias Kozlowski, Caroline Pascal, Céline Melloul

Genre : Animation, Comédie, Famille

Nationalité : Américain

Sortie : 2016

Durée : 1h15

Résumé : Un mystérieux fantôme terrorise les studios hollywoodiens Brickton, spécialisés dans les films d’horreur et menacés de fermeture. Les Mystères associés, qui ont remporté un séjour à Hollywood à la suite d’un concours, enquêtent sur place. Ils découvrent que le fantôme est en fait une imitation du cavalier sans tête, un personnage mythique de film…

Note : 2 sur 5.

Des longueurs et un humour pour enfant

Lego et Scooby-Doo : le fantôme d’Hollywood est un épisode de Scooby-Doo! décevant. On dirait qu’il y avait plus d’une heure à combler qu’à réaliser. Le film tire sur le temps et émet des longueurs : séance d’essayage des costumes, réalisation du film et autres scènes qui ne font rien avancer au scénario. Je suppose qu’à l’origine elles étaient humoristiques, mais j’ai eu beaucoup de mal à rire dans ce Scooby-Doo! et je ne suis même pas persuadé que l’humour fasse rire un enfant. Le plus gros défaut du film étant que le film manque de rythme et d’action, et sans humour pour combler, on préfère largement les petits épisodes de 20 minutes.



Un format Lego peu exploité

Encore moins que pour Lego x Scooby-Doo : mystère à la plage, le format Lego n’a servi à rien dans ce Scooby-Doo!. En réalité, ce n’est qu’une apparence : le trait caractériel des personnages existe peu. Là, pire encore, on a encore moins de références à Scooby-Doo! même si elles existent. Le format Lego minimise les caractéristiques du dessin animé de Warner, alors que le format Lego n’apporte rien.



La pire résolution d’une enquête

Les enquêtes de Scooby-Doo! ne sont pas les mystères les plus difficiles au monde, il faut se l’avouer. Néanmoins, la recherche des suspects est toujours intéressante : le dessin animé permet toujours de douter en inventant des coupables trop faciles ou des innocents. La fin de l’épisode est toujours la plus stimulante avec les explications de Véra. Sauf que là, Lego x Scooby-Doo : le fantôme d’Hollywood, a fait du jamais vu, la pire résolution d’une enquête. Logiquement, lorsqu’il est moment de démasquer les coupables, tous les suspects ne sont pas présents pour garder un peu de suspens. Ici, l’impression d’un manque de personnages rode car tous les suspects étaient présents : il était donc évident de deviner les coupables. Il n’y avait aucun suspens. Au bout d’une heure, c’est l’impression d’une perte de temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :