Eric Missoffe (Scooby-Doo, One Piece, Urgences) parle de doublage !

Vous avez tous entendu sa voix mais vous ne l’avez jamais sans doute vu en interview. Il faut dire qu’Eric Missoffe fait très peu d’apparition en public. Pourtant, le comédien est connu pour interpréter Sammy Rogers et Scooby-Doo dans Scooby-Doo, Doflamingo dans One Piece, M. Hankey dans South Park ou encore le Dr John Carter dans Urgences et Tom Mason dans Falling Skies. Voix iconique, le documentation est assez pauvre pour se renseigner sur lui mais il existe une rencontre de Badgeek avec lui lors de PodRennes 2018. Plus qu’une biographie, l’intérêt qui s’y trouve est qu’il nous parle du métier de comédien de doublage.



Eric Missoffe et le métier de comédien de doublage

Eric Missoffe faisait d’abord du théâtre en tant que comédien. Il découvre le métier de doubleur en 1985 avec Adieu Bonaparte, un film franco-égyptien. Après cette bonne découverte, il continue le doublage. Ses personnages préférés sont Sammy et Scooby-Doo dans Scooby-Doo qu’il double depuis les années 1990-2000 : c’est vraiment éclatant pour lui. Il est la deuxième voix de Sammy (après Francis Lax) et la quatrième de Scooby-Doo (après Pierre Collet, Claude Bertrand, Jacques Torrens).

Selon Eric Missoffe, le milieu de comédien de doublage est de plus en plus cloisonné. Les relations avec le directeur de doublage importeraient beaucoup plus que le CV : il accepte de parler de copinage et il déteste ça. De même, pour lui, les conditions du métier sont de plus en plus difficiles. Il accuse en effet notamment Netflix d’imposer des rythmes très rapides, au prix d’un bon doublage, notamment pour les séries où il y a nécessité d’être plus rapide que pour les films (où il n’y a jamais de redoublage). C’est un monde d’usine. En une journée de travail, il double jusqu’à 4-5 épisodes de Scooby-Doo !, ce qui reste correct étant donné que pour Eric Missoffe, c’est un peu toujours la même chose de pratiquer Sammy et Scooby. Quant à la série Urgences, une journée permettait de doubler un épisode, voire un épisode et demi. La situation était compliquée par les termes médicaux qu’il fallait bien traduire. Selon lui, l’ambiance de travail est super importante : quand l’ambiance est bonne, le travail est plus rapide. À la rumeur que les comédiens travaillent seuls et non plus en groupe, il contredit en affirmant que ce n’est qu’une rareté contrainte par les plannings. Concernant la liberté de doublage, il affirme que généralement les comédiens essaient d’imiter au plus près les voix originales mais qu’avec les dessins animés, avec permission, il y a davantage de liberté. Le pire reste le jeu-vidéo : le doublage se fait sans contexte, avec une ligne de texte qu’il faut répéter au mot près, sans aucune liberté. Pour ses goûts personnels, Eric Missoffe ne regarde jamais de VF, que de la VO car il ne supporte pas de se dire « tel double tel » et pour lui, les films se regardent en VO.

Enfin Il raconte que certaines stars sont payées énormément par des producteurs pour doubler certains films, financées en publicité puisqu’ils doivent intervenir dans des émissions pour faire la promotion de l’œuvre qu’ils doublent.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :