Un recueil de nouvelles autour des Créatures, dirigé par Stéphanie Nicot

Voilà bien une affaire qui remonte à plusieurs années. Les études et d’autres ambitions m’ont retardé mais j’ai enfin pu remporter la victoire. Si vous aimez les créatures, voilà une anthologie qui devrait vous plaire. La directrice de l’ouvrage Stéphanie Nicot nous présente 14 histoires toutes originales et différentes autour de cette thématique dans Créatures.


Créatures


Auteurs : Claire et Robert DELMAS, Fabien CERUTTI, Jean-Laurent DEL SOCORRO, Jean-Claude DUNYACH, Estelle FAYE, Fabien FERNANDEZ, Olivier GECHTER, Anthelme HAUCHECORNE, Gabriel KATZ, Hélène LARBAIGT, Patrick MORAN, Adrien TOMAS, Jean-Louis TRUDEL, Elisabeth NONARBURG

Direction : Stéphanie Nicot

Éditeur : Mnemos

Genre : Anthologie

Sortie : 2018

Pages : 281

Prix : 20€ (broché)

ISBN : 978-2-35408-650-3

Résumé : Golem aux multiples visages (L’Homme d’argile) ou intelligence artificielle en quête de soi (La Machine différente), FFI de 1944 confrontés à des créatures lovecraftiennes (Le Nid de la Sphinge) ou soldat du futur étrangement lié à ceux qu’il a combattus (Casser la coquille), alcoolique au bout du rouleau re-boosté par une fée (Une petite fleur) ou colonie humaine résistant aux extraterrestres (La Traductrice et les monstres), les récits proposés par les quatorze auteurs de l’anthologie des Imaginales 2018 soulignent qu’une créature peut en cacher une autre (En commençant par la faim). Entre lieu étrange (Pied d’ombre) et futur inquiétant (Desdemona), univers parallèles (Les Portes du monde) et île mythique (Légende du premier monde), mais aussi Dr Jekyll et Mr Hyde (La Sixième victime), Créatures nous rappelle également, par-delà la diversité des thèmes abordés, que les dieux aveuglent ceux qu’ils veulent perdre (Les Rêves de Venn Colomax). Elle a tes yeux, affirme pour sa part le narrateur d’Estelle Faye, évoquant un amour qui résiste à la mort, pour s’interroger au final sur ce qui définit l’humain – et donne sens à nos vies.

Note : 3.5 sur 5.

Un volume original et une thématique inspirante

Dirigée par Stéphanie Nicot, l’anthologie Créatures est inspirante. Les auteurs sélectionnés l’ont démontré à travers des histoires toutes originales. Si vous adorez la littérature de genre et que vous êtes ouvert à toute époque, Créatures vous plaira. On retrouve tout autant des histoires au style cyberpunk que des intrigues historiques ou encore au vent du far west. Quatorze histoire, quatorze styles différents. J’ai sincèrement eu une préférence pour les styles plus simples. La complexité de la sémantique ne rend pas une histoire intelligente ou plus immersive, au contraire, dans ce recueil j’ai parfois été perdu dans des envolées lyriques. Un style simple n’est pas forcément à dénigrer, il permet de s’immerger dans une histoire qui défile rapidement, sans prise de tête, avec un côté quelque peu plus pragmatique. Chaque histoire est originale avec des auteurs talentueux. Les nouvelles, d’une dizaine à une vingtaine de pages chacune en moyenne, sont agréables à lire dans l’ensemble et m’ont fait voyager. Les nouvelles de Créatures abordent globalement toujours un récit qui en trame de fond pousse à la réflexion, sans lourdeur car elles peuvent tout aussi bien se lire comme de simples histoires. En fait, les histoires trouvent leur beauté en ce qu’elles racontent et non en des chutes qui sont originalement prévues pour ce type d’histoire. Les chutes ici sont peu nombreuses, peu radicales. Lorsqu’elles existent, elles sont avant tout un dessert d’imagination : l’histoire ne se termine que par la suite que l’on souhaite lui donner. Créatures aborde donc un fait intéressant. J’apprends ainsi qu’il est plus agréable à mes yeux d’avoir une nouvelle dans ce sens, plutôt qu’une chute qui fait envoler en éclats tout ce qui a été raconté auparavant. Enfin, toutes les nouvelles ne sont pas pour moi à la même hauteur. C’est le jeu. Ce qui est enrichissant cependant, c’est la possibilité en un recueil de découvrir une variété d’imagination autour d’un thème commun, des univers créés et des styles lyriques différents. Un recueil ainsi savoureux bien que la succession d’histoires n’est peut-être pas la meilleure solution pour ceux qui ont tendance à s’arrêter dans leur lecture rapidement. Et vous, quel scénario auriez-vous proposé si vous deviez écrire sur la thématique « Créatures » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :