Danganronpa 2 (03), cet ourson tire au bazooka sur des gens !

Après le cliffhanger du précédent tome, je ne pouvais m’empêcher de continuer ma lecture de Danganronpa 2 ! Si les élèves de Kibôgamine ont perdu quelques uns de leurs camarades, très vite tombés aux oubliettes, notre cœur commence à s’attacher à certains d’entre eux.


Titre : Danganronpa 2 : Goodbye Despair (03)

Saga Danganronpa

Genre : Seinen

Auteurs : Spike Chunsoft (jeu-vidéo), Kuroki Q (scénario, dessin)

Éditeur : Mana Books, 189 pages, 7.90€

Sortie : novembre 2020

Résumé : Sur l’île paradisiaque où Monokuma règne en seigneur du désespoir, les morts s’accumulent plus vite que les mystères ne se résolvent ! C’est sur une scène déchirante que se termine le procès du meurtrier de Mahiru, au cours duquel une nouvelle facette de Fuyuhiko se révèle à ses camarades. Alors qu’une certaine harmonie semble sur le point de naître entre les lycéens, la peluche diabolique répand parmi eux une maladie insolite afin de semer la discorde…


Résumé du tome 2 de Danganronpa 2

Souvenez-vous, le dernier tome de Danganronpa 2 nous avait laissé sur un cliffhanger incroyable. Peko était la véritable meurtrière de Mahiru, assassinée dans la Maison de la Plage, à coup d’arme contendante. Toutefois, elle se prétend l’arme de Fuyuhiko, qui par sa responsabilité, serait le meurtrier. Selon les règles de Monokuma, il y a ambiguïté. Est-ce la fin pour Peko ou la mort de tous les élèves de Kibôgamine à l’exception de Fuyuhiko ?

On s’attache à de futurs cadavres dans Danganronpa 2

Avec le précédent tome, confirmée par celui-ci, la direction que prend Kuroki Q dans Danganronpa 2 est du ressort sentimental. Après plusieurs centaines de pages, on commence enfin à connaître quelques personnages, leur personnalité, leur humour, leur frustration. La fin du procès de classe ou encore un tir de bazooka en pleine face en sont les démonstrations. Kuroki Q souhaite qu’on s’attache à de futurs cadavres, car dans cette murder party, on ne dénombre plus les cadavres qui s’empilent. Cruauté envers le lecteur qui défile les pages impatient de meurtre, d’assassinat et punition selon le résultat du procès de classe, un plaisir pour Monokuma, roi du désespoir. Danganronpa 2 prend le parti d’être vicieux, un certain plaisir je l’avoue.



Un cercle meurtrier : bientôt une sortie ?

Alors que les procès de classe ont prédominé les deux premiers tomes de Danganronpa 2, une (courte) pause se produit dans celui-ci. Il faut bien retrouver une vie « normale » et une certaine sérénité pour construire des liens – même si ceux-ci se dessinent également lors des procès. De quoi permettre Kuroki Q de nous attacher aux élèves de l’école Kibôgamine. Si le tournant sentimental est plus fort dans Danganronpa 2 que la première série du nom, on regrette cependant le manque d’enjeu de fond. Pour l’instant, les élèves se contentent d’essayer de survivre, de construire des liens ou d’assassiner leurs camarades pour s’en sortir. Les mobiles restent originaux, quoique moins dramatiques hélas. Dans Danganronpa, Kyoko Kirigiri était un personnage superbe qui menait l’enquête sur la réelle identité de Monokuma, traçant ainsi un parallèle avec l’instant présent. J’espère retrouver cette enquête sur Monokuma ou au moins sur la présence et l’histoire de l’école Kibôgamine présente sur l’île afin de ne pas être trop ennuyé par des meurtres et des enquêtes successifs sans enjeu de fond.

Un tome 4 pour Danganronpa 2 ?

Quand on recherche Danganronpa 2 sur Internet, on trouve que la série est terminée en trois tomes, ce même sur le site de l’éditeur Mana Books. De fait, je m’attendais à la fin de l’histoire, et défilant les pages je m’inquiétais même d’une fin rushée. Il s’avère après une recherche plus approfondie que la série est toujours en cours de réalisation, au Japon le tome 4 de Danganronpa 2 n’est toujours pas publié. L’arrivée en France devrait donc se faire plutôt tardivement alors que le tome 3 a été publié en novembre 2020. Une attente, qui, on l’espère, ne sera pas trop longue.



Résumé du tome 3 de Danganronpa 2 (spoilers)

Vous allez lire le tome 4 de Danganronpa 2 et vous avez besoin d’une piqûre de rappel sur l’histoire ? Voici le résumé du tome 3 de Danganronpa 2 avec spoilers. Le début du tome 3 nous avait appris le véritable meurtrier de Mahiru, assassinée dans la Maison de la plage. Fuyuhiko, le « yakuza » qui souhaitait vivre solitairement, a terminé le jeu-vidéo proposé par Monokuma à la fin duquel il a appris que sa petite sœur était assassinée. Le jeu-vidéo qui reprenait trait pour trait les élèves de Kibôgamine dénonçait le personnage représenté de Mahiru comme meurtrière. Décidé à venger sa sœur, Fuyuhiko allait assassiner Mahiru avant que Peko ne le fasse d’elle-même. Lors du procès, on apprends la relation très étroite entre Fuyuhiko et Peko, recueillie jeune fille par la famille et destinée à le protéger. Finalement, Peko est punie par Monokuma. L’ultime yakuza qui ne pouvait cacher ses sentiments décida de se jeter dans la bataille pour sauver Peko dans laquelle il perdit son œil. Décidé à se faire pardonner à ses camarades, il essaie de réintégrer avec plus ou moins de mal le groupe. Tandis que le groupe essaie de construire des liens pour éviter de s’entretuer, Monokuma décide de propager une maladie transmissible : la « désespérite ». Les personnages changent de personnalité, pouvant provoquer ainsi des faiblesses ou des mobiles de meurtre. Une quarantaine est imposée aux malades et les équipes se relaient pour chercher un remède et pour soigner les contaminés. Un échec étant donné que deux corps sont retrouvés en même temps dans la salle de concert, à savoir Ibuki et Hiyoko.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :