Danganronpa (04), malheur et désespoir

Dernier tome de la première saison de Danganronpa, l’histoire se conclut ici pour les élèves de Kibôgamine. Dans le jeu du désespoir orchestré par Monokuma, vont-ils survivre et si tel est le cas, combien en sont morts pour cela ?



Danganronpa (04)


Titre : Danganronpa (tome 04)

Saga Danganronpa (4 tomes)

Genre : Seinen

Auteurs : Chunsoft Spike (scénario), Takashi Tsukimi (dessin)

Éditeur : Mana Books, 174 pages, 7.90€

Date de sortie : décembre 2019

Résumé : Alors qu’un cadavre anonyme vient d’être découvert dans le jardin, les lycéens apprennent la véritable raison d’être des caméras installées partout au sein de l’école. À leur grand désarroi, Makoto et ses camarades n’ont pas le temps de digérer la nouvelle : ils se retrouvent aussitôt confrontés à un procès de classe pour le moins inhabituel… Comment résoudre une affaire de meurtre quand on n’en connaît même pas la victime ?!

Note : 4 sur 5.

Un procès de classe pour une vérité

Le tome précédent m’avait laissé pantois. Kyoko se cache-t-elle sous le masque du défunt ? Pitié non, pas ce personnage que j’admire. S’ouvre alors rapidement un procès de classe dans lequel il faut trouver un coupable sans en connaître la victime. Mais Monokuma a une allure étrange… et rebondissement ! Les faits s’éclaircissent, les questions émergent et le proviseur est désemparé. Après un meurtre échoué de manière in extremis, l’ultime procès est déclaré. La dernière bataille entre Monokuma et les survivants, celle de la vérité. Et si on peut avoir l’avoir impression que les choses se précipitent, on ne peut qu’être intrigué de connaître la vérité derrière toute cette murder party. Qui est l’organisateur ? Pourquoi les étudiants sont-ils ici et depuis combien de temps ? Comment se fait-il qu’ils se connaissent déjà ? Le monde extérieur est-il à leur recherche ? L’ultime enquête commence, celle de la vérité… ou de la mort pour tous !


  • Scan et extrait du manga Danganronpa tome 4

Le désespoir… et l’espoir

On se doutait bien que dans Danganronpa, le « désespoir » était un maître-mot. Monokuma en fait son mode de vie et la murder party n’en est que la traduction. Le combat final se résume donc au désespoir prôné par l’organisateur face à l’espoir de survie des étudiants. A propos des faits révélés, je dois dire être surpris et peut-être quelque peu déçu bien que j’aie très vite défilé les pages car ma curiosité était happée. Plutôt heureux que le jeu ne soit pas justement… un jeu mais quelque peu frustré par les éléments racontés qui n’ont rien de concret, trop peu d’explications pour en saisir la véritable importance. Le mystère s’éclaircit et Monokuma répond bien à son identité, c’est plaisant. Quant à la fin, elle laisse planer notre imagination et c’est là que tout se joue selon notre individualité : préférons-nous une fin imposée ou une fin imaginée ? Il y a une toujours une frustration qui émerge, le tout est d’en saisir la positivité.

Conclusion de la saga

Cette première série de Danganronpa pour laquelle j’avais un rapport particulier car étant le tout premier animé peu connu que j’avais commencé à regarder s’achève pour moi en manga. Le concept est quelque chose que j’adore, le genre seinen permet de prendre en considération la pleine importance de cette murder party et du sang versé. La psychologie des personnages permet d’offrir du caractère à chacun d’entre eux. Et bien que la fin soit peut-être d’une certaine façon frustrante, j’ai beaucoup aimé lire Danganronpa qu’il est fort probable que je me saisisse de Danganronpa 2 [edit : depuis l’écriture de cette chronique, j’ai déjà dévoré tous les tomes publiés de Danganronpa 2].

Et toi, tu l’as lu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :