Madara aurait dû rester un mythe – Spéciale Naruto 300e

Dans cette spéciale Naruto, j’aimerais laisser un mot sur Madara. Pour ceux qui n’ont pas terminé l’œuvre de Naruto, je vous conseille de quitter cette lecture.



J’écrivais dans un précédent article que Naruto dans son histoire était allé trop loin et je n’avais pas développé le cas de Madara, il en est temps. Si je dis que Madara aurait dû rester un mythe, je ne renie pas sa création et l’impact qu’il a eu dans Naruto. Effectivement, son histoire apporte aux origines du monde ninja un background plus qu’intéressant. Sa relation avec Hashirama est poignante. D’une enfance inscrite dans la guerre, les Senju et les Uchiwa se sont unis pour bâtir la paix, inspirant ensuite une multitude de pays et toute l’organisation politique des pays et la géopolitique du monde. Leur rivalité qui s’en suit est à l’origine des troubles futurs au sein de Konoha, et l’idée d’une malédiction qui fait naître la rivalité entre Naruto et Sasuke mais aussi leur amitié, entre Lumière et Ténèbres.

Néanmoins, le rôle de Madara a été à la fin de l’œuvre davantage spectaculaire que passionnante. Effectivement, alors que le doute régnait quant à sa mort selon les pensées de Jiraya, et que l’on naviguait dans l’ambiguïté avec la véritable identité de Tobi, le cas de Madara restait encore à ce moment-là intéressant. Cependant, ce qu’il est fait du personnage ensuite se retrouve très décevant. D’abord, l’énorme Madara – le personnage a été construit pour qu’il soit le plus puissant ninja au monde et il l’est – se fait bêtement contrôler par Kabuto. Ensuite, Madara qui a quand même mis à genoux cinq Kage s’est fait naïvement avoir par Kaguya et par Zetsu. Comment peut-on créer un personnage qui a une si puissante légende et le laisser se faire battre à cause de « l’aveuglement du pouvoir », idée banale et revue mille fois ? Le développement de Madara, même s’il est spectaculaire en termes de puissance – est d’autant plus nul qu’à partir de sa Réincarnation, il n’a plus aucun background intéressant. En réalité, je considère deux Madara. Celui du passé, le mythe, qui a une histoire incroyable et des répercussions sur le temps présent. Et celui du présent, qui se fait renaître comme une vulgaire marionnette, se libère, n’a que sa puissance et sa conquête du pouvoir à l’esprit sans réelle motivation et sa vengeance contre Hashirama.

Madara aurait dû rester un mythe. En fait, l’antagoniste principal aurait dû être Obito. C’est lui qui croit le plus au projet Œil de Lune, c’est lui qui l’annonce au conseil des Kage, c’est lui la figure principale, le chef de l’Akatsuki, que Kishimoto entoure de mystères. Madara en réalité est un chef caché dans l’ombre d’Obito. L’erreur est encore plus énorme quand Madara annonce qu’il est derrière tout le projet. Selon moi, Obito aurait effectivement dû hériter des ambitions de Madara, c’est-à-dire que sa rencontre enfant avec Madara aurait dû bien exister. Il aurait hérité des idées de Madara, qui l’aurait effectivement fait venir à lui par manipulation, comme un ultime sursaut au bord de la mort pour trouver un héritier à ses projets. Ainsi Madara aurait perdurer dans l’esprit des lecteurs à travers le mythe qu’il est, et qui fait toute la gloire du personnage, et non comme un bête manipulateur encore plus mauvais que Zetsu. Obito aurait porter ses projets dans le temps contemporain, comme le digne héritier de Madara, générant encore une fois et à l’instar de tout ce qu’il y a dans Naruto, une filiation générationnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :