Danganronpa (01), among us en manga

Des étudiants sont enfermés dans une école. Seul moyen d’en sortir : commettre un meurtre sans se faire griller au procès de l’enquête. Bienvenue dans la murder party la plus palpitante.



Danganronpa (01)


Titre : Danganronpa (tome 01)

Saga Danganronpa (4 tomes)

Auteurs : Chunsoft Spike (scénario), Takashi Tsukimi (dessin)

Éditeur : Mana Books

Date de sortie : février 2019

Genre : Seinen

Résumé : L’Académie du Pic de l’Espoir est un établissement réputé pour son processus de sélection extrêmement strict : seuls les lycéens qui excellent dans leur domaine peuvent y entrer. Lorsque Makoto est tiré au sort pour l’intégrer, il est donc aux anges… C’est pourtant sa descente aux enfers qui commence lorsqu’il se retrouve prisonnier d’un jeu de la mort avec ses camarades. Et il devra garder la tête froide face au diabolique proviseur Monokuma… Une adaptation en manga du jeu culte de Spike Chunsoft.

Note : 4.5 sur 5.

Le pitch en image


Danganronpa : c’est si fun

Mon rapport avec Danganronpa a débuté il y a déjà plusieurs années. Il me semble que c’était le tout premier animé que j’ai regardé. Je ne l’ai jamais terminé. Mais son concept est si fun que j’ai décidé de l’acheter en manga. Le parallèle avec Among us est anachronique étant donné que Danganronpa est plus ancien, mais je profite de la hype du jeu pour vous faire ce manga qui a le même concept, mais en mieux ! Vous l’avez deviné ci-dessus : des étudiants sont enfermés et il s’agit de commettre un meurtre en toute discrétion, car une enquête est menée par les camarades de classe qui débouchera sur un procès au terme duquel soit le criminel est lui-même éliminé en cas de bon vote, soit tous les innocents se retrouvent assassinés. Cela peut paraître glauque, mais je vous assure que c’est palpitant et intrigant si vous êtes du genre à kiffer ces concepts.

Danganronpa : c’est chaud

Mais qui dirige cette affaire ? En apparence, Monokuma, cet ourson bicolore qui souhaite le désespoir de ces étudiants. En réalité, il semblerait que ce soit peut-être plus complexe, affaire à suivre ! En tous cas, il y a un certain malaise jouissif qui s’installe : à la fois c’est révoltant et dégueulasse ce que Monokuma fait mais – outre que ce soit fun pour le lecteur – les étudiants lui accordent une certaine confiance quant au respect des lois qu’il installe et à ses paroles, ils ont un respect d’autorité vis-à-vis de lui. Danganronpa dans cette horreur tragique sait paradoxalement dissimuler quelques touches humoristiques qui vont jusqu’à nous faire apprécier cet ourson. Néanmoins, si vous avez une certaine fragilité à ce qui est glauque, je ne vous recommande pas ce titre. Effectivement, outre les cadavres qui ne sont pas ellipsés, les meurtres issus des procès sont visuellement dessinés et sont un enchaînement de Finish Him digne de Mortal Kombat. Un exemple ? Sortir des tireuses de balles de jeu automatiques qui tireront indéfiniment sur la future victime attachée à un pilonne.

Un commentaire sur “Danganronpa (01), among us en manga

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :