La fabrication du genre féminin par l’éducation selon le Livre du Chevalier de la Tour Landry

Dans le cadre d’un travail d’étude et de recherche au cours de ma troisième année de licence, j’ai dû produire en tant qu’étudiant un mini-mémoire en histoire médiévale. Si le sujet est libre, les conditions imposées sont une seule source manuscrite et un travail entre 35 et 50 000 caractères sur une trentaine de pages d’extraits, bibliographie non comprise. Souhaitant travailler à l’origine sur l’éducation des enfants, j’ai choisi le Livre pour l’enseignement de ses filles du Chevalier de la Tour Landry pour lequel j’ai ensuite orienté plus précisément mon sujet sur : « La fabrication du genre féminin par l’éducation selon le Livre du Chevalier de la Tour Landry pour l’enseignement de ses filles (1371-1372) » sous la direction de Pascal Montaubin à l’Université Picardie Jules Verne. Une histoire du genre, champ historiographique relativement récent, couplé avec l’éducation des filles, dont les sources sont plus rares à l’âge médiéval. Mon souhait de partager et de transmettre mes connaissances me poussent à vous partager, ce en accès libre et gratuitement, mon travail. Tous droits sont réservés, la citation est autorisée.


Enluminure au frontispice du manuscrit de Geoffroi de la Tour Landry, Livre pour l’enseignement de ses filles, France de l’Ouest ?, 2e quart ou milieu du XVe siècle, Châteauroux, BM, ms. 4, f. 1r.


Sommaire

Introduction

I. Le moule de la fabrique du genre féminin

Par le traité de pédagogie
Par les auteurs
Par l’éducation parentale et familiale
Par son caractère universel
Par l’envie de les protéger d’un monde dangereux et hypocrite

II. La fabrique du genre féminin

La femme à l’origine des maux : un cadre de culpabilisation
Le soucis d’éduquer les femmes
Faire preuve de sagesse
Dompter son corps et ses sentiments
Préserver son esprit et son âme

III. De jeune demoiselle à mère veuve : le rôle soumis à la femme

Être une bonne chrétienne pour la vie familiale
Être une bonne femme à marier
Être une bonne épouse pour préserver l’honneur familial
Être une bonne mère responsable
Être une bonne veuve

Conclusion

Bibliographie


6 commentaires sur “La fabrication du genre féminin par l’éducation selon le Livre du Chevalier de la Tour Landry

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :