Non, aucune pétition n’est lancée pour destituer J.K Rowling de son oeuvre | Débunkage #2

Le compte twitter d’information d’actualité La Plume Libre (@LPLdirect) nous informe que J.K Rowling ferait l’objet d’une pétition lancée par la communauté LGBTQ depuis le 07/06/2020 pour qu’elle ne soit plus l’auteure d’Harry Potter. Or, aucune trace de cette pétition, aucun lien n’existe dans la presse anglaise et américaine, aucune source de cette information d’ailleurs qui évidemment n’est pas donnée par le compte Twitter. Cela ressemblant davantage à une incitation implicite à dénigrer la communauté LGBTQ afin de la rendre ridicule en inventant une pétition aussi audacieuse.

Aucune trace de ce sujet dans la presse anglaise ou américaine, ni française. En tapant dans la barre de recherche Twitter les mots suivants : « petition author rowling », nous pouvons lire effectivement des tweets randoms à ce sujet. Or, aucune source, aucun lien ne renvoie vers une quelconque pétition, qui plus est ne serait pas sérieuse et ne mériterait ni article ni relaie d’un compte aussi « populaire » au prix de salir une communauté entière alors que chacun peut créer la pétition qu’il veut. Chaque média a ses responsabilités. Outre la généralisation, cette diffamation fabrique une forme de harcèlement dénigreur contre une communauté entière qu’il est important de condamner.



La communauté LGBT insultée

Le tweet n’a pas raté. L’entière communauté LGBT se fait insulter durement. Cet exemple n’est qu’un parmi les autres occasions de dénigrer et ridiculiser une communauté, peu importe ce qu’elle est. Bien que ces messages peuvent se noyer dans la masse, il n’en reste pas moins qu’ils influencent grandement l’opinion d’autres personnes, provoquant un effet boule de neige. Jusqu’à ce que les concernés les lisent. Soyez vigilants, débunkez.


Qui est La Plume Libre ?

La Plume Libre est un journal en ligne fondé en mai 2016 par des lycéens et étudiants. Gratuit, participatif, il veut « proposer une analyse de l’actualité loin des affres de la production d’informations en flux tendus et d’incarner le libre débat d’idée », et cela en produisant de l’info en 280 caractères non sourcée. Ses « journalistes » ne répondent qu’à « une doctrine de recherche de la qualité » où « chaque rédacteur est libre d’apporter sa vision de l’actualité » et où « chaque article n’engage strictement que son auteur, de même que les tweets qui n’engagent que l’équipe twitter de LPL. Leur orientation politique ne saurait en aucun cas refleter la globalité du journal ». De quoi rendre les responsabilités bien ambiguës… et une crédibilité à questionner.

5 commentaires sur “Non, aucune pétition n’est lancée pour destituer J.K Rowling de son oeuvre | Débunkage #2

Ajouter un commentaire

  1. Juste après avoir lu ton article, je suis tombé par hasard sur un autre blog qui en parlait justement. Avec le point de vue extrême du type « C’est dégueulasse, je vais brûler ses livres ! » Mais je n’ai pas trouvé trace non plus de cette fameuse pétition.

    Après, je me demande comment fonctionne « La Plume Libre ». Un journal participatif, ça veut dire que n’importe qui peut s’improviser journaliste et se cacher derrière un pseudo ? Bien pratique, en effet pour nuire à une communauté !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :