Sherlock – Saison 2, le cas Moriarty

Après une première saison excellente, j’enchaîne avec la saison 2 de Sherlock qui nous balance trois très bons épisodes, toujours aussi prenants.


Titre : Sherlock (Saison 2)

De : Steven Moffat, Mark Gatiss

Acteurs : Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Andrew Scott

Saisons et épisodes : 4 saisons et 14 épisodes

Durée : 1h30 par épisode

Genres : Aventure, Drame, Policier

Synopsis : Les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours, le docteur Watson, sont transposées au XXIe siècle.


La meilleure saison ?

Cette deuxième saison de Sherlock Holmes est juste EX-CE-LLEN-TE. Elle surpasse la première et clairement la troisième que j’ai déjà vue. Les scénaristes nous proposent trois grands shows plus ou moins inspirés des écrits de Sir Arthur Conan Doyle. « Le scandale de Buckingham » démarre cette saison en faisant le lien avec le cliffhanger alléchant de fin de la première saison. L’épisode nous conduit à une affaire intéressante, avec un incroyable suspens jusqu’à la fin et la mise en avant du personnage de Mycroft Holmes que j’adore. Le second épisode « Les Chiens de Baskerville » est mon épisode préféré. Il nous plonge dans une histoire où s’entremêlent les doutes dans un thriller palpitant, l’histoire d’un « colosse » échappé d’un laboratoire et qui rôde depuis des années dans la forêt… Intrigue déjà vue, mais la réalisation est si bien amenée que l’épisode est excellent. Le troisième et dernier épisode, « La Chute du Reichenbach » est le plus époustouflant. Et là, je ne peux pas faire l’impasse sur le cas Moriarty.



Le cas Moriarty

Jim Moriarty est un criminel consultant de réputation internationale, à la tête d’une organisation criminelle. Il est redouté par le monde entier. Et se définit lui-même comme le rival de l’expert du 221b Baker Street. Sherlock Holmes se prend au jeu. Moriarty est si ingénieux, bien plus que le chauffeur de taxi de la première saison, et ça plaît à l’enquêteur. Sherlock Holmes, malgré le soutien du docteur Watson, est grandement mis en difficulté. En fait, j’adore Moriarty et je crois qu’on ne peut pas faire mieux comme rival de Sherlock Holmes. Il est brillant, a toujours un temps d’avance, il est aussi fou qu’intelligent et si bien interprété par Andrew Scott. Ce sont les Kira et L de Death Note. Le troisième et dernier épisode de la saison est consacré à leur rivalité, à qui remportera la victoire. Le final est l’un des plus bluffants que je n’ai jamais vu…

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :