NCIS LOS ANGELES – Saison 3, des Comescu au Caméléon

La saison 3 de NCIS : Los Angeles se trouve encarté entre l’aboutissement du final explosif de la saison 2 et un final de saison 3 machiavélique et angoissant. Pas de creux pour la saison 3 de cette série que j’adore.


Titre : NCIS Los Angeles (S03)

Avec : Chris O’Donnell, LL Cool J, Daniela Ruah, Peter Cambor, Barrett Foa, Linda Hunt, Renée Felice Smith

Sortie : depuis 2009

Saisons et épisodes : 11 saisons avec 260 épisodes

Synopsis : L’O.P.S. (Office des Projets Spéciaux) est une division du NCIS basée à Los Angeles et spécialisée dans les missions d’infiltration. “Tête brûlée” de l’équipe, l’agent “G” Callen change d’identité à chaque nouvelle mission. Son partenaire, l’agent Sam Hanna, est un ancien militaire spécialisé dans la surveillance. Grâce à une technologie de pointe et à des agents caméléons spécifiquement entraînés, cette unité mène à bien des opérations complexes pour déjouer attentats et menaces terroristes.


La fin des Comescu

La fin de la 2e saison et le début cette 3e tirent un trait – non définitif – sur les origines de Callen. L’équipe de l’OPS quitte leur fonction d’agents infiltrés pour découvrir la vérité et mener à son terme une vengeance. C’est une affaire personnelle qui se déroule en Roumanie, sous le regard attentif du directeur Vance. C’était un final super intéressant et bien mené. [/!\ SPOIL] Cependant, un point noir. La chef de famille Comescu avait toutes les informations que Callen recherchaient sur ses origines. Alors que Callen la tenait en joue, Hunter débarque précipitamment et dévie le regard de Callen. Alors la Comescu sort son arme, Hunter la tue, Callen la remercie alors qu’en réalité, il n’a désormais plus accès à ces informations… Et ça, ce n’est pas interprété une seule fois dans la série, pourtant c’est une énorme gaffe.


Un cross-over avec Hawai 5-0 s’est glissé dans la saison

Mon duo de cœur

Les épisodes de cette 3e saison de NCIS : Los Angeles sont globalement tous intéressants. L’agent Hunter quant à elle n’attire pas mes faveurs. Le duo que forment Bill et Nell est le plus touchant. Les scénaristes veulent en faire un couple. Personnalités communes, enchaînant phrases et blagues, attachants l’un et l’autre : il y a plus qu’une entente cordiale dans la salle des opérations. « Embrassez-vous ! » hurlais-je. Quant à Deeks et Kensie, ce duo s’améliore d’autant plus que le duo connaît une véritable épreuve au sein de cette saison. Ceci dit, il ne remplace pas le traditionnel DiNozzo-Ziva.



Le Caméléon : un final spectaculaire

NCIS : Los Angeles nous donne un final spectaculaire avec le personnage du Caméléon. Un excellent manipulateur qui met en difficulté l’équipe du NCIS. Le final se prolonge au début de la quatrième saison. Dans sa totalité, je le trouve spectaculaire car le dénouement nous prend dans l’imprévu total. Faut dire qu’aucun indice nous est donné pour deviner. Plus la série avance, plus les fins de saison s’améliorent en qualité : que nous réserve la prochaine ?

Note : 5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :