Devenir un prof cool qui buzz

Salut ! Je te présente la recette pour devenir un prof cool ! Attention, ces ingrédients ne feront pas de vous un prof, encore moins un prof compétent. Mais au moins ils vous donneront la coolitude ! Du moins, pour les élèves de 2019. Parce que on s’en fout d’apprendre des choses à l’école. Ce qu’on veut, c’est de l’animation.



Être proche de l’élève : être jeune

Meilleur moyen et fil rouge de notre recette : supprimer la frontière entre le prof et l’élève. Donc tu mets au placard ton devoir de réserve et tu te protèges avec un anonymat qui te permettra de raconter n’importe quoi en étant n’importe qui. Ensuite, tu mets en avant tes points communs avec les élèves. T’aimes les mangas ? Mets une PP de manga. Ton langage soutenu, ça fait trop intello. Hop ! À la poubelle. Maintenant, tu mets des « ptdr », des « grave », des « putain » et des smileys à chaque phrase : de préférence bonhomme qui pleure de rire, bonhomme qui pleure, bonhomme horrifié. Ça marche à tous les coups, t’inquiètes.


Faire des 1V1 et clasher ses élèves en duel, ça fait jeune ! Osef si c’est pas ton métier, on est là pour déconner non ? À quoi ça sert les profs sinon ? Fait gaffe par contre, sinon ils vont se plaindre de ne pas avoir fini le programme. Déjà qu’il est chargé et qu’il n’y a pas assez d’heures, faudrait pas trop faire remarquer le temps perdu.

Buzzer avec du périmé

Pour être cool, il faut avoir une fanbase. Et pour avoir ses adorateurs, il faut se faire connaître et buzzer. Mon ingrédient spécial qui marche à tous les coups : c’est de prendre quelque chose sur laquelle on aime bien taper dessus et sur laquelle chacun à un mot à dire. Ainsi, le potentiel de participation est au seuil maximal et ta portée est grande ! Peu importe si ton concept il est périmé. Par exemple, tu prends celui-ci : « C’est Noël [prétexte bidon], raconte-moi tes pires profs pendant que je sirote mon café ». Ce qui est génial, c’est que comme tout le monde a eu un prof et que tout le monde a au moins une chose à dire sur un prof qu’il a eu, tout le monde peut participer. Ce qui est génial, c’est qu’avec ce concept tu peux tout faire. « Racontez-moi vos pires humiliations ». On pourrait même en faire des vidéos réactions ! Mais tu sais quoi ? C’est ce qui est à la mode sur YouTube en ce moment !


La bonne idée de parler de ce qu’on aime ! Ah bah c’est pas drôle du coup poubelle hein.

Être vénéré

Sur ton trône, tu as des serviteurs qui t’apportent à manger, à boire et agitent l’éventail. Pendant que tu sirotes ton café, les gens satisfont ta demande. Il s’agit du coup de se faire davantage apprécié et d’avoir une fanbase permanente. Donc le but, c’est de répondre le maximum possible avec des réponses assez drôles, convaincantes, et surtout en accord avec ton interlocuteur, même au mépris de ta cohérence, on s’en fout. Le CM de Netflix sur Twitter, il est parfait dans ce rôle.

Osef de l’hypocrisie

Osef de ta cohérence. Osef aussi de faire le buzz en faisant du bashing anti-prof alors que le métier est déjà assez inconsidéré et insulté que cela. Au pire, si on te fait des reproches, tu dis que t’as aussi l’idée de faire une partie avec les points positifs des profs. Bon, après si des gens remarquent que t’as eu l’idée de penser négatif en premier et de faire positif que quand tu te fais critiquer, t’es un peu grillé. Mais t’inquiète, la recette fonctionne puisque ta fanbase est là pour te protéger. Pendant que toi tu sirotes ton café et tu rigoles de ce qu’ils ont écrit, eux iront te défendre contre tes détracteurs parce qu’ils te diront altruiste. C’est vrai quoi. Osef de cracher sur le métier que tu fais et au diable aussi la pédagogie et le respect que doit avoir un prof. Il faut que tu sois d’accord avec ceux qui se plaignent : si l’un insulte un prof de FILS DE PUTE parce qu’il explique pas, tu dis « graaave ». C’est pas grave si deux minutes après tu dis que les élèves qui te parlent à 8 heures te cassent les couilles. Puisqu’on te dit que t’es une bonne prof !


Grave des FDP ces profs qui répondent pas aux questions là !! Putain, en plus ces cons ils apprennent même plus le respect. [Soit vulgaire toi aussi, peu importe si tu insultes ta fonction, si ça te permet de te rapprocher de tes élèves]

Du coup on peut dire que t’es une FDP à pas répondre aux élèves. Notons aussi le niveau des doléances des élèves. Et oui, t’es à l’école, pas dans un centre aéré.

OSEF DE LA COHERENCE #1

#2 – Et qu’on ne me parle pas d’ironie, ça a bon dos ce concept je trouve.

Dramatiser son départ

Là tu vois qu’il y a des gens qui sont pas cons non plus. Donc au début, c’est pas grave si tu t’énerves et que tu affirmes que t’as le droit de dire ce que tu veux, au pire tu menaces de balancer de gros dossiers que tu ne sortiras jamais. Puis, si ça continue, tu dramatises ton départ. Genre tu fais style quand tu as failli quitter Twitter parce que finalement à cause de cette bande qui ne te touchait pas (du moins c’est que tu dis), tu en as marre et t’as pensé à quitter le réseau social. Mais justement, là où tu es fort, tu vas justement dire que c’est pour eux que tu vas rester ! Tu sais, c’est la psychologie d’un gamin de faire l’inverse de ce que veut une personne pour l’embêter. Par contre, ton tweet faut vraiment le dramatiser au point que tu allais faire une tentative de suicide. Parce que après tout, si ton compte n’est là que pour gagner ta notoriété, si tu le supprimes, c’est comme un suicide.


« LES GARS. JE SUIS TROP DESOLEE. J’AI FAILLI ME SUICIDER A CAUSE DE QUELQUES MECONTENTS. MOI JE NE VOULAIS PAS DE HAINE DANS MON THREAD QUI APPELAIT À INSULTER LES PROFS. PLAIGNEZ-MOI, PLEUREZ-MOI POUR QUE JE RESTE. VOUS ÊTES MA SEULE RAISON DE RESTER. 1 like stp » [Suicide entend quitter Twitter, expliqué ci-dessus]

Tu sais. Sans Kira, les élèves n’auraient jamais eu la parole. C’est une héroïne. Sans elle, sur Twitter, aucun collégien ni lycéen ne serait libre. Heureusement qu’elle est là.

Point sérieux

Article écrit à la légère mais avec sérieux (antithèse !!). Ce qui est important à comprendre à travers ce drama, c’est que ce qui est reproché à cette supposée enseignante, c’est de faire du bashing anti-prof dans un contexte où le métier d’enseignant est difficile et inconsidérée. De multiples précédents nous l’ont démontré. Ce qui est très dommageable, c’est cette tendance à ne parler que du négatif. Ô jamais personne n’a prétendu qu’un mauvais prof (notion hyper subjective) n’existait pas. Mais pourquoi parler du négatif une énième fois alors que les choses positives sont si peu émunérées alors que sûrement elles en sont la majorité et les plus belles ? Ce n’est qu’à la suite de ce reproche que Kira a fait un point tweet positif sur les profs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :