Conseil, vassaux et épouse | Crusader Kings 3 (JDD #6)

Sixième traduction française du dev diary de Crusader Kings 3 qui fait le point sur le conseil, les vassaux et votre épouse : l’héritage du deuxième opus et les nouveautés. Vous pouvez retrouver la version originale ici.



La question du jour

Aujourd’hui, les développeurs de Crusader Kings 3 nous parlent du conseil qui reste fidèle à celui de Crusader Kings 2 avec tout de même quelques nouveautés parmi les tâches et un côté plus pratique, et la possibilité d’avoir un évêque. Ensuite, viendra le rôle nouveau de l’épouse qui sera votre assistance dans la gestion de votre pays. Sans oublier le rôle des puissants vassaux de votre royaume qui auront une importance cruciale dans les lois de succession de votre pays et dans les votes lorsque vous êtes en système électif.

Le conseil

Comme Crusader Kings II, le conseil contient toujours cinq membres : le chancelier, un maréchal, un espion, un aumônier de cour et un intendant et leur compétence respectives (diplomatie, martial, intrigue, apprentissage, intendance). Le conseiller sera toujours un vassal ou un courtisan révocable. Chaque conseiller peut entreprendre de multiples tâches pour théoriquement faire prospérer votre royaume.



Ce qui change dans Crusader Kings 3, c’est que les compétences de votre personnage n’auront plus d’incidence sur les compétences des conseillers. Par contre, les compétences de vos conseillers vont désormais influencer encore plus fortement ses actions : soit ses actions seront réussies et vous gagnez plus de bonus que dans CKII, soit il rate et là c’est encore pire au gré de petits événements qui surviendront durant sa mission.



En tant que conseiller de votre seigneur lige, vous gagnerez un petit bonus dans la compétence que vous utilisez : si vous êtes diplomate, vous gagnez des points en diplomatie. La question qui reste en suspend est celle du choix de votre seigneur lige. Dans CKII, il était relativement facile d’être conseiller de son seigneur, mais souvent le poste qu’il vous choisissait ne correspondait absolument pas aux atouts que vous possédiez. Vous étiez un superbe combattant et pourtant, il vous nomme intendant…

Le conseil est davantage pratique. Désormais, lors d’un changement de conseiller (révocation et nomination, mort), le conseiller n’arrêtera pas sa tâche dans le comté dans lequel il a été envoyé, sauf si vous ne le remplacez pas. Il faudra le replacer uniquement si la tâche est accomplie ou si le territoire dans lequel il était ne vous appartient plus.

Nouvelles tâches des conseillers

Les conseillers ont de nouvelles tâches dans Crusader Kings 3. Ainsi le chancelier peut intégrer un titre, c’est-à-dire que la durée fixée (normalement 100 ans) pour qu’un territoire devienne territoire de jure de votre royaume diminuera. Votre maréchal peut augmenter le gain de contrôle de votre comté, c’est-à-dire la sécurité de celui-ci (cf JDD #4). Votre intendant – inchangé – peut diminuer le temps et le coût de construction d’un bâtiment dans votre comté mais aussi stimuler la croissance du comté en même temps. Votre maître-espion peut apprendre des secrets, il paraît qu’il peut même connaître le votre (intéressant!) (cf JDD #5). Votre aumônier peut fabriquer une revendication sur un territoire (ce n’est plus le chancelier apparemment).



Le rôle nouveau de l’épouse

Les développeurs insistent le rôle du conjoint dans la gestion du royaume. Votre conjoint aura donc véritablement un rôle d’assistante : une variété de tâches de conseil qui stimulent vos caractéristiques. Ses statistiques pourront même renforcer les vôtres : c’est-à-dire que le choix de votre femme pour ses caractéristiques ne reposent plus uniquement sur la nécessité d’engendrer une descendance aux bonus multiples par l’hérédité mais désormais avec une importance pragmatique. Si j’ai bien compris, pour l’histoire, c’est que votre femme vous aide tellement que vous êtes plus puissant.



Les évêques et les aumôniers

À la place d’avoir un simple aumônier à votre Conseil, un évêque pourra y prendre place. Ce dernier a un mécanisme qui lui permet de récolter les impôts et levées de chaque temple de votre domaine personnel, et une portion de chaque impôt et levée de tous les évêques de vos vassaux. Ce qui peut représenter une grosse somme. S’il vous aime, il vous reversera cet argent et ces troupes. S’il ne vous aime pas, il gardera ces prélèvements pour lui, et s’il vous déteste, il pourra même conspirer contre vous pour un monarque plus pieux. Il paraît qu’il sera assez compliqué de révoquer du conseil un évêque qui ne vous aime pas… mais cela sera expliqué dans un futur journal de développement.



Les puissants vassaux

Dans Crusader Kings 3, les puissants vassaux sont les plus riches et les plus armés de votre territoire. Un vassal puissant aura tendance à envier une place au Conseil et d’avoir un gros malus d’opinion envers vous lorsqu’il n’y est pas, et cela peu importe ses compétences. D’où la nécessité, au cours de jeu, d’attribuer des fiefs à des personnages compétents et d’éduquer leurs enfants pour ne pas être embêté par la suite. Et plus vous êtes puissant, plus il y a de puissants vassaux, et le nombre de places au Conseil étant limité, il est impossible de satisfaire tout le monde, d’où la nécessité de faire attention à ce qu’aucun vassal ne devienne trop puissant.

Ce qui change désormais, c’est que pour changer la loi de succession de votre pays, il ne faut plus l’accord de la totalité de vos vassaux mais uniquement des puissants vassaux. Ils ont plus de vote que les autres dans les systèmes électifs. Ils renforcent beaucoup vos intrigues mais restent difficiles à persuader, et peuvent toujours intégrer des factions et là ça devient dangereux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :