Isekai Cheat Magician, l’anime controversé

En simulcast cet été 2019 sur ADN, Isekai Cheat Magician est un animé controversé. Entre une hargne acharné, un scepticisme assumé et une opinion favorable, les commentaires sont inondés d’encre. Il ne renouvèle pas le genre et s’inspire fortement de précédents. Par conséquent : en quoi s’inspire-t-il de ces précédents et que lui reste-t-il d’intéressant ?



Isekai Cheat Magician | Été 2019 | 12 épisodes, ~ 21 min
Synopsis : Taichi Nishimura et Rin Azuma sont deux lycéens qui menaient une vie simple au quotidien jusqu’au jour où ils soudainement emmenés dans un autre monde. Pour pouvoir survivre dans ce monde de fantasy, ils se sont mis en tête de devenir des aventuriers ; cependant, en passant un test d’aptitude magique dans la guilde la plus proche, ils apprennent qu’ils ont un potentiel de magie impensable en eux. C’est ainsi que débutent leurs aventures de magiciens tricheurs.



Le petit topo nécessaire avant de juger

La lecture des commentaires de Isekai Cheat Magician sur le site ADN impose une précision à apporter sur l’animé, impérative d’avoir en tête avant de juger l’animé. Isekai est un terme qui se définit par une intrigue centrée sur un personnage normal transporté dans un monde parallèle. Suivi du terme Cheat magician, il est d’ores et déjà annoncé que le personnage, Taichi, sera cheaté, c’est-à-dire surpuissant. Clairement, l’animé ne renouvèle pas le genre, au contraire même, il semble que les auteurs s’inspirent explicitement des précédents. Leur touche originale est donc cette façon d’assumer que Taichi est cheaté. On sait que les personnages des animés sont souvent surpuissants, mais cette écriture retire naturellement toute notion de progression, même pour Rin. En quoi s’inspire-t-il de ces précédents et que lui reste-t-il d’intéressant ?

Les sources d’inspiration d’Isekai Cheat Magician

Rien qu’au synopsis et au genre Isekai, on peut penser à de multiples précédents. Pour ma part, c’est Sword Art Online que j’ai adoré. Kirito est lui aussi poussé dans un monde fantasy via le jeu-vidéo et a pour mission de s’en échapper. Pour Taichi et Rin, il en est de même avec quelques points divergents tout de même. Tout d’abord, Taichi a été appelé volontairement et n’est donc pas un anonyme contrairement à Kirito, mais la célébrité devient l’ombre des deux personnages. Ensuite, Taichi et Rin ont pour mission de rentrer, néanmoins s’avérant assez secondaire. Je ne vais pas être exhaustif, mais Isekai Cheat Magician fournit d’autres exemples d’inspiration et clichés : une organisation occulte qui a une mission et un héros qui a une prophétie. Le genre apporte lui-même des lieux communs : une époque plutôt médiévale fantasy, l’existence de guildes et de quêtes, des monstres sauvages, style épéiste ou magicien… Mais il y a un quand même un plagiat assez sévère à signaler. Outre que Taichi semble inspiré de Kirito, l’esprit Aerial qui suit Taichi est une véritable copie de Yui dans Sword Art Online



Les atouts et les défauts d’Isekai Cheat Magician

Je suis clair : je ne trouve pas que Isekai Cheat Magician est à jeter pour plusieurs raisons. D’abord, j’adore les univers fantasy : les monstres, le style médiévale fantasy, les guildes, les quêtes, les organisations occultes. J’aime le genre. Et en ce qui concerne l’animé lui-même, j’ai hâte d’en savoir davantage sur l’organisation occulte qui trace le destin de Taichi, dont on perçoit quelques lignes (floues). Un peu déçu certes de la guerre entre les deux frères pour le royaume, j’attendais quelque chose de plus gros, de plus grand. Mais en même temps, qui peut battre Taichi et son équipe ? C’est peut-être là le plus gros défaut de l’animé : son originalité. Il est dépitant d’avoir des personnages surpuissants qui n’ont pas de difficultés à combattre leurs ennemis, sans même avoir pu goûter à quelques arcs où on les voit progresser. Il y a quand même une progression dans le système de quêtes, au fur et à mesure des « missions » réussies, l’équipe reçoit souvent des récompenses : elle maîtrise un sort, une compétence, gagne une arme. De quoi renforcer leur force, à quelle fin ?



Une saison 2 de prévue, un succès en millions

Le scénario prévoit au moins une deuxième saison. Que j’espère de cette deuxième saison ? Davantage d’originalités, des arcs et des missions plus longues et plus difficiles, avec davantage d’émotions et de dynamisme. Beaucoup expriment que les animations sont très mauvaises, pour ma part, je trouve l’animé joli mais sans plus, et que l’animation reste moyenne même si ça ne bouge pas beaucoup. En bref, Isekai Cheat Magician déclenche toute sorte d’avis, pas mal négatifs mais surtout un scepticisme généralisé malgré quelques bonnes appréciations, mais il paraît que l’œuvre a dépassé les 2 millions exemplaires de tirage en juin 2019, ce qui témoigne quand même d’un assez conséquent succès papier.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :