Legends of Tomorrow – Saison 1, DC entre dans l’Histoire !

Chronique de la première saison de Legends of Tomorrow qui recyclent les personnages secondaires des séries Arrow et Flash et en font des personnages principaux dans une seule et même série cosmiquement géniale. J’en attendais beaucoup de cette série, et je n’ai pas été déçu.



Titre : DC’s Legends of Tomorrow (S01)

De : Phil Klemmer, Andrew Kreisberg, Greg Berlanti

Avec : Brandon Routh, Caity Lotz, Dominic Purcell, Franz Drameh, Wentworth Miller, Arthur Darvill, Victor Garber…

Saisons et épisodes : 5 saisons pour 80 épisodes | ~42 min

Synopsis : Après avoir vu le futur, Rip Hunter, un Maître du temps du XXIIe siècle, décide – contre l’avis de son Conseil – de stopper le tyran immortel qui fera basculer le monde dans le chaos. Pour accomplir sa mission, il constitue une équipe d’élite qui l’aidera à traquer le méchant à travers le temps et arrêter sa montée au pouvoir. The A.T.O.M., Captain Cold, Heat Wave, White Canary, Firestorm, Hawkgirl et Hawkman saisissent cette opportunité de prendre en mains leur destinée. Parviendront-il à sauver l’Humanité et marquer l’Histoire en devenant les légendes de demain ?


L’union des personnages secondaires DC

Non mais sérieusement, c’est fou de retrouver Ray Palmer, Sara Lance, le professeur Martin Stein et son acolyte Jefferson Jackson sans oublier les héros de Prison Break qui incarnent ici Leonard Snart et Mick Rory. Et on tombe amoureux (enfin, vous voyez ce que je veux dire) d’un nouveau personnage : Rip Hunter, l’organisateur de cette mission. DC’s Legends of Tomorrow est la nouvelle excellente idée de la saga DC de réunir les personnages secondaires d’Arrow et de Flash en une seule série et de leur donner leur propre histoire, un nouvel univers, de vraies missions.

Mission : save the world

Quelle est la mission ? Rip Hunter, ancien Maître du Temps vole un vaisseau, le Waverider, et cela dans le but de réunir une équipe pour combattre l’un des anti-héros les plus classes : Vandal Savage. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est qu’il apparaît dans la saison 02 de Flash. Vandal Savage est intimement lié à deux autres personnages principaux que sont Carter Hall et Shiera Sanders, à chaque nouvelle vie qu’ils disposent, Vandal Savage les tue, accroissant ainsi son pouvoir. Plus que des voyages dans le temps, ces trois personnages sont « immortels » par le fait où ils se réincarnent à chaque mort. Dans le futur, Vandal Savage contrôle et détruit le monde qu’il a unifié sous son joug. Ayant assassiné la femme et le fils de Rip Hunter, ce dernier décide de se venger, et de sauver le monde, en tentant de le tuer à travers les flux temporels, c’est-à-dire dans le passé ; malgré l’avis défavorable du Conseil des Maîtres du Temps. Ainsi, une quête à travers l’Histoire débute, avec des personnages cools, classes et une intrigue incroyable.



Vandal Savage : l’un des anti-héros les plus classes !

Vandal Savage : il a tout. Une VF excellente, une carrure qui colle parfaitement à ses tenues, son visage, sa coiffure et sa barbe. Et quand tout ça est couplé avec une extraordinaire intelligence de « méchant », c’est juste génial. La particularité de Vandal Savage, c’est que même si son intrigue est très étouffée dans Flash, ce qui est dommage quand on connaît mieux le personnage, c’est que dans Legends of Tomorrow, son histoire et l’intrigue autour de lui est juste palpitante. Qu’on s’aperçoit que ce n’est pas un anti-héros juste pour être un anti-héros : il a des convictions particulières, dans un but bien déterminé. Son histoire n’est pas bâclée, elle est extrêmement bien ficelée. Un big-up pour ce personnage juste génial.

Questions de confiance

L’intrigue ne résume pas à « Eh! Je vous recrute et on go le tuer! ». On s’aperçoit que la série tourne autour de la confiance. Ainsi, on est confronté à des situations de remise en question, de remise en cause. D’envie de continuer ou d’en terminer. Par quels moyens ? Faut-il sacrifier des personnes ? Qui préfère qui ? Qui n’aime pas qui ? Un groupe de personne rassemblé du jour au lendemain pour une mission à travers le temps, ce n’est évidemment pas – et heureusement – sans conséquences, bonnes ou mauvaises.



Aucun défaut

Vous avez donc sans doute remarqué mon exaltation en écrivant cette chronique mais voilà quelques semaines que j’ai regardé cette série [aujourd’hui ça fait sûrement plus d’une année mais j’ai copié-collé cet article de mon ancien blog] (je suis très en retard dans l’écriture de celle-ci) et j’en rêve toujours autant… C’est une série que je vous conseille fortement, vraiment. Le casting est vraiment extraordinaire et même avec ça, seulement, elle vous plaira. N’ayez pas peur de ne rien comprendre face aux voyages dans le temps, c’est moins compliqué que Flash ici. Tout est bien ficelé et ainsi, on ne s’y perd pas. Moins noir qu’Arrow, plus émotif que Flash : Legends of Tomorrow se regarde avec, ou sans, le guide de visionnage. En effet, il y a un ordre de visionnage concernant les séries DC’s, où les épisodes s’entremêlent, mais pour comprendre l’histoire et l’apprécier, il n’est pas obligatoire de suivre cette ordre. D’habitude, trouver des défauts est difficile pour moi, mais ici, même en poussant ma réflexion : je n’en vois pas. On est tellement submergé pour les qualités que même si un défaut existait, on ne s’en rendrait pas compte. En clair, cette série est épique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :