Supergirl – Saison 2, entre amours et invasions

L’arrivée d’une capsule kryptonienne sur Terre ne fut pas sans effet, l’homme à bord semble être sans identité et présager rien de bon. La saison 2 de Supergirl s’oriente vers le débat de la coexistence entre humains extra-terrestres, lorsqu’une présidente activiste du pacifisme doit faire face à de multiples invasions tandis que Supergirl, ainsi que chacun de ses collègues, sont épris d’un amour plus ou moins difficile.



Titre : Supergirl (S02)

De : Greg Berlanti, Ali Adler

Nombre et durée d’épisodes : 22 | ~40 min

Avec : Melissa Benoist, Mehcad Brooks, Chyler Leigh, Jeremy Jordan, Chris Wood, Floriana Lima, David Harewood

Synopsis : Supergirl et Hank découvrent une capsule kryptonienne avec un homme à son bord, inconscient et sans identité. En attendant son réveil, Supergirl reprend ses missions quotidiennes dans un nouveau QG du D.E.O tandis qu’un appareil de la LuthorCorp s’écrase. À la tête de l’entreprise, Léna, la sœur du criminel Lex Luthor.

Voir : Saison 1


Léna Luthor et sa reconquête

L’une des grandes nouveautés de la saison réside en le personnage de Léna Luthor qui s’avère extrêmement intéressant, même passionnant. Sœur de Lex Luthor, elle a pour mission de redorer le blason de la LuthorCorp, enfouie sous la justice de Superman. À travers ce parallélisme, Lex Luthor/Superman & Léna Luthor/Supergirl, on pourrait s’attendre à du réchauffé. Toutefois, c’est bien tout le contraire. Aux parents absents et indignes de confiance, Léna se sent seule et se veut être philanthropique. Elle trouve en Kara Danvers une fidèle amie. La relation entre ces deux personnages, au cœur des intrigues par leurs relations, est la bienvenue et se révèle être un atout dans cette saison. Mais sans doute le personnage féminin le plus charismatique de la série est Cat que j’adore, dont on retrouve son élégance et sa prétention mesurément exagérée et qui est si drôle.

Mon-el et sa famille

L’intrigue principale de la saison se trouve être Mon-el, l’extraterrestre qui a débarqué inopinément sur Terre. Recueilli par le D.E.O et Supergirl, il doit apprendre à vivre comme les humains pour garder secret son identité d’extraterrestre. Comique, le personnage se révèle intéressant dans sa profondeur et par les lourds secrets qu’il cache. De surcroît, sa famille est à sa recherche et est prêt à tout pour le récupérer, notamment sa mère Rhéa. Assurément, elle est la méchante de la saison : on reste dans la continuité d’une série majoritairement féminine, entre héroïne et méchante qui sont des femmes. Cette histoire, qui laisse Cadmus un peu de côté malheureusement, est magistrale. Les derniers épisodes sont rebondissants, la dose des effets spéciaux à été portée à une hauteur jamais atteinte tandis que les combats sont géniaux à regarder. J’ai bien aimé cette intrigue qui met au cœur de la série les extra-terrestres : on l’aura compris que dans cette autre Terre, qui n’est pas celle d’Arrow et de Flash, les aliens sont mis à l’honneur.



Coexistence entre aliens et humains

La présidente des États-Unis porte un projet d’amnistie pour les extra-terrestres, contrariant l’organisation Cadmus qui reste toujours mystérieuse. Intéressant débat porté par la série, Supergirl soutient à fond l’accueil des extra-terrestres tandis que d’autres sont plus modérés. Chez Cadmus, on voit les extra-terrestres comme des dangers, sans faire la part des choses, et il convient de les éliminer, ou de les faire rentrer chez eux. Une évolution des mentalités qui aura probablement un impact sur le long terme dans la série, bien que des invasions viennent mettre à mal le projet d’amnistie qui divise la population. À travers ce sujet, nous voyons davantage d’aliens sur Terre, à travers des bars où ils se côtoient par exemple : une grande communauté qui vit dans la discrétion.

La saison des amours et le thème de l’homosexualité

C’est dans ce bar que Win, qui a bien plus d’importance dans cette deuxième saison que la première et qui redevient un personnage intéressant, rencontre sa nouvelle petite amie. La saison 2 de Supergirl devient celle des amours, où chaque personnage rencontre son prochain. Sur ce sujet, Supergirl questionne son identité. Alors que dans la première saison, elle apprenait à manier ses multiples identités, la question qu’elle se pose aujourd’hui est celle de la possibilité d’avoir un amour dans sa vie, quitte à mettre en péril son devoir. Les relations amoureuses permettent toujours de développer une sous-intrigue qui s’emboîte avec les autres par son parallélisme. Toutefois, dans Supergirl, elles sont plus approfondies notamment dans le sens où la saison traite le thème de l’homosexualité. J’ai trouvé le sujet parfaitement écrit, avec une délicatesse sensible à la réalité, quelque chose de très bien amenée et réfléchie. Je suis vraiment fier de voir comment ils ont traité l’homosexualité, très loin des clichés mais vraiment proche de la vie réelle.

Sur le même thème : Supergirl, saison 1

Publicités

Un commentaire sur “Supergirl – Saison 2, entre amours et invasions

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :