SP | Le voyage de Griffe, un simple roman pour enfant avec de jolis dessins

Dans le cadre de SimPlement, je me suis proposé volontaire pour lire Le voyage de Griffe écrit par A.J Lanolli et illustré par Mégane Cuvelier. Attiré par les illustrations et le genre jeunesse/pour enfants, je me lance et en ressort sceptique.



Titre : Le voyage de Griffe

Auteur : A.J Lanolli

Éditeur/année/pages : Plumes Solidaires, 2019, 84 pages

Prix : 6.90€ (broché) | 4.99€ (kindle)

Synopsis : Griffe est un Hippogriffe. Il vit avec sa mère dans la forêt des pins centenaires, à Creatura, un monde dissimulé aux yeux des humains et où cohabitent des peuples magiques.Un soir, alors que la tempête fait rage et que la forêt prend feu, Griffe doit s’enfuir et se retrouve ainsi séparé de sa mère. Accompagnée d’une amie, il se lance dans la grande aventure de retrouver le chemin de la maison…


Un roman pour enfants… uniquement ?

Dès lors que j’ai postulé pour lire Le voyage de Griffe, je savais d’entrée de jeu qu’il était pour enfant. C’est le principal public qui est visé. Mais se lit-il au-delà de cet âge ? Le livre d’A.J Lanolli est peut-être trop simple pour cela. L’histoire dans ses grandes lignes est belle, elle est joyeuse, elle est fabuleuse : en fait, je la verrais très bien adaptée en dessin animé, elle en possède tout le charme. En roman, Le voyage de Griffe est trop simpliste dans sa syntaxe, dans son vocabulaire. On y retrouve de nombreux vices qui forment une lourdeur : des mots, voire des phrases (quasi) identiques proches des uns et des autres. Sans doute un vocabulaire qui a voulu être adapté au public visé, mais n’oublions pas que dans les livres jeunesse, il ne faut pas avoir peur d’y placer des mots et des phrases inédits plus complexes et régulièrement. De même quant à l’histoire. Au fil des péripéties qui s’avèrent être bien découpées, j’y entrevoyais beaucoup de potentiel qui ne fut pas exploité et qui aurait ajouté du corps à l’œuvre. Faire des scènes plus dures, faire vivre l’émotion dans un roman qui se reflétera sur le lecteur. Y incorporer davantage de morale bien qu’il y en a une, jolie mais peut-être pas assez appuyée, dans l’œuvre. En prenant du recul, je trouve cette histoire jolie, sans prise de tête et qui n’est pas si mauvaise. Mais je pense sincèrement qu’une réécriture, future, pourrait considérablement améliorer l’œuvre.

Des illustrations qui donnent vie à l’œuvre

Le voyage de Griffe a visiblement la chance d’être accompagnée de Mégane Cuvelier. Illustratrice de l’œuvre, ses quelques dessins sont magnifiques et donnent une vie à l’œuvre qui en apporte tout le charme. Ce combo écriture et dessin est particulièrement adapté au jeune public et même aux plus grands : il est toujours agréable que sa propre imagination soit aidée d’une représentation graphique. Artistiquement, son dessin en noir et blanc épuré qui fonctionne beaucoup avec les contrastes apportent une lumière au roman. Il analyse correctement l’écrit et sa taille, une propre page à chaque fois, nous permet de régaler nos yeux. C’est vraiment du très bon travail, bien qu’il en manque peut-être un ou deux. L’illustratrice nous fait voyager au côté de Griffe et apporte une qualité non négligeable au Voyage de Griffe. Pour son prix, ce livre vaut le coup pour votre enfant !

Publicités

Un commentaire sur “SP | Le voyage de Griffe, un simple roman pour enfant avec de jolis dessins

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :