Le Roi Lion (2019, 3D), mieux que le dessin animé ?

J’attendais avec impatience le remake du Roi Lion. Cette histoire qui a bercé l’enfance de millions de personnes à travers le monde s’offre un tout nouvel apparat pour combler de bonheur les nouvelles générations. Mais vaut-il le dessin animé ?



Titre : Le Roi Lion

Réalisateur : Jon Favreau

Avec (VF) : Rayane Bensetti, Anne sila, Jean Reno, Michel Lerousseau, Jamel Debouzze, Alban Ivanov, Sébastien Desjours…

Durée : 1h58

Sortie : 17 juillet 2019

Synopsis : Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, ce qui finit par entraîner l’exil de Simba. Avec l’aide de deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit…


À l’aube d’un nouveau jour plus moderne

Le Roi Lion (2019) s’inscrit dans la continuité des films Disney qui s’offrent une nouvelle parure grâce à la technologie moderne via les films live, beaucoup y sont passés (La Belle et la Bête, Le livre de la jungle) et d’autres sont déjà annoncés (La Petite Sirène, La Belle et le clochard, Mulan). Mais Le Roi Lion représente un plus gros risque. Quand les sondages demandent quel est le film Disney que vous préférez, la plupart des internautes répondent Le Roi Lion tant il a marqué leur enfance. L’astre solaire se lève à nouveau sur la terre des lions aujourd’hui. Vu en 3D où elle est omniprésente, je l’ai trouvé absolument magnifique. Les décors qui sont déjà sublimes deviennent majestueux. Les lions, et la faune et flore plus généralement, n’ont rien à envier à celui-ci. C’est dans ce genre d’œuvre que la barrière fiction-réalité s’écroule. J’étais entièrement immergé aux côtés de Mufasa et de Simba, ivres de beauté.

Moins drôle mais plus dramatique

Ce réalisme annoncé et assumé offre des avantages et des contraintes. Moins vif, moins coloré, moins naïf et davantage sérieux que le dessin animé, Le Roi Lion version 2019 se retrouve automatiquement moins drôle et perd légèrement de son charme. En contrepartie néanmoins, il gagne en immersion et en dramatisme, comme s’il en devenait presque une version plus adulte. Concernant les expressions des personnages vivement critiquées, je ne fus pas choqué. Bien d’accord qu’il manque une certaine tristesse parfois dans les expressions – et plus globalement il s’agit d’une perte de charisme qui peut se combler par le geste et le doublage – mais s’aventurer vers les expressions du dessin animé aurait été très irréaliste et étrange, dangereux pour ce que ce film veut offrir.



Les chansons et le mime du dessin animé ?

Dans ce Roi Lion 2019, nous avons bel et bien les chansons qui ont façonné tant d’enfances et d’état d’esprit (Hakuna Matata !). Elles ne sont pas copiées collées du dessin animé, toutes reprises, parfois quelques unes remaniées tandis qu’une dont j’en attendais beaucoup m’a été clairement décevante, vidée de son sens et de ses paroles. On retrouve ce problème dans certaines scènes également, je pense notamment à la marche nazie des hyènes qui n’existe pas dans cette version et qui détruit un certain message. Le réalisme empêche de mimer entièrement le dessin animé, en premier lieu par la couleur des fourrures des protagonistes par exemple qui ne sont ni autant colorées que vives, mais empêche aussi, autre exemple, dans la grotte des hyènes d’avoir de grandes colonnes de fumée verte qui jaillissent. Ce sont des scènes pour lesquelles j’aurais bien aimé voir comment elles auraient pu être adaptées : j’ai ma réponse, elles ne le sont pas du tout, et sans doute tant mieux d’un certain côté. Toutefois, quelques scènes supplémentaires ont été rajoutées, mais sans que je sache retrouver lesquelles, pas de si grande importance.

Entre film et dessin animé, tu choisis quoi ?

Le film et le dessin animé se valent tous les deux, tout dépend du spectateur et de ce qu’il a envie de regarder. Le dessin animé correspondra davantage aux nostalgiques tandis que le film live est l’occasion pour les enfants de découvrir cette œuvre qu’ils n’ont peut-être encore jamais connue, il n’empêche pas l’intérêt qu’il y a de leur faire découvrir également le dessin animé, mais pas sûr qu’ils préfèrent car eux n’ont que rarement connus que les dessins de ce style. Si vous préférez l’humour, la bonne joie et la naïveté, il faut se jeter sur le dessin animé puisque le film perd de ces aspects pour en gagner en dramatisme et en réalisme. Clairement, si c’est la terre des lions et sa faune sauvage qui vous intéresse, c’est le film live qu’il faut regarder, la faune est si proche de la réalité qu’on pourrait croire à une vraie. Si votre intention est d’écouter les messages, le film et le dessin animé se valent, mais le réalisme du premier peut – à mon avis – compromettre légèrement la transmission de ces derniers. Pour en finir, le Roi Lion (2019) est vraiment magnifique, et au-delà de la chanson qui se trouve peut-être un peu moins belle, je l’ai vraiment adoré.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :