Ogrest – Tome 2, à la recherche de Dathura et séjour à Bonta !


Titre : Ogrest – Tome 2

Auteur : Mig

Éditeur/pages/année : Ankama, 192 pages, 2015

Prix : 6.95€

Synopsis : Toutes communications semblent rompues entre Otomaï et Ogrest. Dathura est la seule à faire le lien dans le trio. Leur île, auparavant havre de paix, attire décidément trop de monde. Quand ce ne sont pas les aventuriers en quête du Dofus, c’est la visite de la Fratrie, sombre organisation, qui fait imaginer le pire à Otomaï. Et voilà que Lupa et ses mercenaires s’intéressent à l’île. Deviendrait-elle le centre d’une spirale infernale ?


Plus rien ne va pour Ogrest

Notre petit et tendre Ogrest, si mignon, a bien changé depuis le début du premier tome. Le contact avec le Dofus d’Otomaï l’a changé. Les relations avec ce dernier ont empiré, et Dathura qui était le réceptacle de sa solitude et de sa souffrance a mystérieusement disparu. Lupa arrive sur l’ile d’Otomaï et fait la rencontre d’Ogrest qui cherche désespérément sa poupée. Il doit partir la retrouver : vers Frigost ou vers Bonta ?

Dathura et Lacrima

La particularité de ce tome, c’est qu’outre la petite histoire comique et tragique de Trumbo le Iop qui continue, l’ouvrage met l’accent sur la relation entre les deux dernières poupées du dieu Sadida : Dathura et Lacrima. On voyage dans le passé, depuis leur création jusqu’à la haine de Lacrima pour sa cadette qui incarne le chef d’œuvre absolu. Cette histoire est superbement bien maîtrisée puisqu’on n’a pas une Lacrima bête et stupide, juste basiquement méchante. Le personnage est travaillé et ce qui lui arrive relève de l’empathie. Mais sa haine envers Dathura en est presque illégitime. Dans le temps présent, cette relation tend à être davantage ambiguë : hâte de connaître la suite.

Du côté de la Fratrie

Pendant qu’Otomaï n’en peut plus et en devient malade, la Fratrie grossit ses rangs. Là aussi, nous n’avons pas affaire à un petit groupe de dégénérés qui se massacrent entre eux. C’est une réelle communauté qui se constitue et bien que certains personnages passent en arrière-plan, d’autres sont mis en scène tel que le comte Harebourg qui s’avère très intéressant et en marge avec les idéaux du groupe. Mais il reste pourtant beaucoup de mystères sur les projets de la Fratrie, comme sur la vie et les faits d’Otomaï qui semblent ne pas être dénoués de secrets…


Publicités

Un commentaire sur “Ogrest – Tome 2, à la recherche de Dathura et séjour à Bonta !

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :