Perceval ou le conte du Graal, une adaptation à la bonne ambiance médiévale

Premier roman d’Anne-Marie Cadot-Colin, spécialiste de la langue et de la littérature du Moyen-Âge, de ma bibliothèque sur le cycle de Graal.

– Ce qu’on ne sait pas, on peut l’apprendre, si l’on veut s’en donner la peine. Mon cher ami, dans tous les métiers, il faut effort, courage et expérience. Ce sont les trois conditions pour acquérir n’importe quel savoir. Mais puisque tu ne l’as jamais fait ni vu faire par quiconque, il est normal que tu l’ignores : il n’y a aucune honte à cela.

Titre : Perceval ou le conte du Graal

Auteur : Anne-Marie Cadot-Colin

Éditeur/pages/année : Le Livre de Poche, 192 pages, 2014

Prix : 5,50€ (poche)

Synopsis : Un jeune Gallois naïf, ignorant jusqu’à son nom, élevé dans la profonde Forêt Déserte, devient un vaillant chevalier et prend place autour de la Table ronde, parmi les compagnons du roi Arthur. Il a pour nom Perceval. Mais, outre ses aventures périlleuses et ses exploits chevaleresques, son vrai destin est celui de la quête du Graal…


La légende du Graal pour tout âge

Anne-Marie Cadot-Collin a eu la bonne idée d’adapter une histoire achevée de Chrétien de Troyes, celle de Perceval ou le conte du Graal. J’ai du mal à savoir si c’est une histoire simplifiée, plus courte, plus facile à lire que l’original en latin, mais il est nécessaire d’affirmer que ce livre est ouvert à tout public, même aux plus jeunes. De quoi grâce à cette universitaire d’entrer dans la légende du Graal, dans les mythes arthuriens, de manière sympathique et facile. On ressent très bien cette ambiance médiévale à travers le style de Cadot-Collin, cette légende, ce mythe qu’on se plaît à suivre dans un univers qui semble infini et à travers une civilisation dont on a quelques ressorts qui se ressentent très bien dans l’écriture.

Perceval ou le tout jeune chevalier

Nous suivons à travers ce roman les aventures d’ignorant Gallois qu’est Perceval, et parfois celles de Gauvain, le neveu du roi Arthur. Toute sa vie, Perceval fut éloigné du monde dangereux de la chevalerie, mais lorsque celui-ci fit jaillir de la forêt d’éclatant hommes armés, il les interroge sur leur manière de vie. C’est ainsi que Perceval rejoindra le monde de la chevalerie et apprendra leurs coutumes au fil d’exploits. Peut-être que la naïveté de Perceval est à remettre en cause. Du moins, elle est assez drôle. Honnêtement, il me serait difficile d’en faire une analyse car, bien que l’avoir lu il y a à peine quelques semaines, j’ai déjà oublié tout l’important, même si j’en garde un bon souvenir. Et il me paraît difficile de critiquer une œuvre aussi ancienne, qui a perduré pendant des siècles ! Toutefois, je peux vous dire que le lecteur apprendra en même temps que Perceval ce monde de la chevalerie, parfois annoté par l’auteure pour expliquer des mots par des définitions.


Ce livre est ma première participation sur le challenge littérature de l’imaginaire de 2019 !

Acheter le livre

Critiquer le livre ici

N’hésitez pas à laisser un commentaire

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :