Skybourne : entre Merlin, Excalibur, des dragons, de la décapitation, une bombe atomique et de la censure

Titre : Skybourne

Auteurs : Frank Cho et Marcio Menyz

Éditeur/publication : Delcourt, mai 2018

Pages/Prix : 160 pages (pour la présente édition) ; 16.50€

Synopsis : Après sa miraculeuse résurrection, Lazare eut trois enfants : Abraham Skybourne, Thomas Skybourne et Grace Skybourne. Une fratrie parfaitement normale… si on met de côté le fait qu’ils sont indestructibles, immortels et chargés d’emprisonner des créatures mythologiques… Sans compter Merlin qui les menace de récupérer Excalibur, l’épée légendaire et de libérer un fléau sur Terre. Ensemble, ils vont tenter de remettre le mage à sa place et épargner l’humanité d’un désastre assuré.

Frank Cho : à quoi s’attendre ?

STOP ! Rassurez-vous (ou soyez déçu), il n’y a pas de sexe (quoique). Comme expliqué dans le résumé de son artbook, Frank Cho maîtrise les outils et le langage du corps féminin pour fabriquer des corps de rêve, dirait-on, de façon jamais vulgaire. Mais ici, ce n’est pas l’œuvre de l’auteur : c’est plutôt une histoire originale avec une vraie intrigue. Frank Cho est connu pour avoir collaboré dans l’univers de Marvel (Hulk, Avengers, Wolverine, X-Men). Avec Skybourne, il nous livre cette fois son premier projet personnel s’inscrivant dans le mythe et la fantasy : Merlin, Excalibur, immortels, dragons… C’est donc une quête aux armes magiques, notamment celle d’Excalibur, qui commence. Après un échange tendu qui se termine en effusion de sang (la BD est vraiment sanglante), Grace Skybourne se retrouve en face d’un machiste : Merlin, qui projette de détruire le monde, non pas sans raison. Ainsi, le frère de Grace, à tendance suicidaire, est dépêché pour sauver le monde. Génial, non ?

Du bon travail

Dans cette histoire au rythme endiablé qui fait danser les rats (pardon, j’ai en tête la musique des Ratz), on retrouve quelques touches humoristiques qui font plaisir et qui allègent un tant soit peu l’action de la BD qui ne fait pas une seule pause. Quand ce n’est pas le sang qui coule, c’est l’intrigue qui avance, et quand il y a du chemin devant soi, il y a toujours un centaure pour se faire une licorne. Plus sérieusement : on ne s’ennuie pas. Au point que si votre lecture se limite à un chapitre par jour, vous aurez non seulement du mal à ne pas vouloir continuer, mais en 3-4 jours, la BD est refermée. Quant au dessin, même si pour le moment je suis novice en BD, il est beau et assez détaillé. Cependant, on retrouve un style assez banal des dessins d’action, on est loin du style personnel et original des BD d’Ankama ou du très coloré et éclatant Gumball (oui, j’essaie de faire tant bien que mal des liens entre mes différents articles, c’est recommandé pour que vous lisiez plusieurs de mes articles). Il n’empêche que l’on retrouve quelques planches entières par-ci par-là vraiment magnifiques.

L’intrigue tient debout parce qu’elle a l’intelligence d’être bien expliqué. Bon, c’est vrai qu’on ne retient pas forcément pour le frère de Grace est suicidaire, mais on va passer l’éponge. Par contre, c’est dommage que le rôle d’Excalibur et quelques personnages ne sont pas finalement si grands que ça. Mais c’est vrai que même en 145 pages de scénario, c’est difficile de tout faire rentrer. En tout cas, je me suis amusé à voir quelle forme avait Merlin, ce personnage si légendaire, utilisé par tant d’auteurs que de formes différentes (Kaamelott (très vieux), la série Merlin (très jeune)), ici nous sommes plus dans une forme d’entre d’eux. De même, dans le synopsis, on nous parle d’Abraham Skybourne (tout comme de leur père Lazare), mais ils sont inexistants dans la BD. Et je ne vois pas de tome 2 à l’horizon pour combler cette lacune. De toutes façons, un quatrième personnage principal aurait peut-être fait trop : ici, nous sommes bons, il n’y a pas de quoi s’ennuyer et c’est pour cela que je vous la conseille !




Ils l’ont lu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :