Audible | Alien : La sortie des profondeurs, une véritable série audio démente !

Auteurs : Tim Lebbon, Dirk Maggs

Lu par : Tania Torrens (Ellen Ripley), Patrick Béthune (Hooper), Frantz Confiac (Lachance), Sophie Riffont (Kasyanov), Jérôme Pauwels (Baxter), Hélène Bizot (Sneddon), Paul Borne (Ash), Cédric Dumond (Welford), Eric Peter (Powell), Marie Chevalot (Jordan), Odile Schmitt (Garcia), François Hatt (Vic), Fily Keita (Keech), Max Jacobs (ordinateurs)

Durée : 4h31

Publication : 16 mars 2017


Synopsis : Enfant, Chris Hooper rêvait souvent de monstres. Mais dans le fin fond de l’espace, il n’a trouvé que la solitude et l’isolement. Une fois arrivés sur la planète LV178, Hooper et ses compagnons de bord ont découvert une terrible tempête de sable, un véritable enfer… et de la trimonite, la matière la plus dure connue de l’homme.

Quand une navette s’écrase dans le vaisseau spatial le Marion, les mineurs installés sur la planète apprennent qu’il y avait bien plus que de la trimonite au fond des cavernes. Il y avait le mal, qui lui, hibernait et attendait une proie convenable. Hoop et ses acolytes découvrent un nid de Xénomorphes, et l’enfer prend alors une autre dimension. Ils vont rapidement se rendre compte que leur seul espoir viendra du plus improbable des sauveurs… Ellen Ripley, la dernière survivante humaine du navire de sauvetage Nostromo.


Une expérience incroyable !

C’est la première fois que j’essayais Audible, un livre audio offert pour essayer l’application, je n’allais pas hésiter bien longtemps ! Pendant ma recherche minutieuse, en écoutant des extraits de chaque livre pour choisir lequel j’allais prendre, je tombe sur Alien : la sortie des profondeurs. Je n’ai encore jamais regardé un seul film Alien, non seulement parce que je n’ai presque aucune culture cinématographique mais aussi parce que les films dégueulasses et horrifiques ne vont pas de pair avec moi. Mon seul rapport avec la saga est le jeu Alien : Isolation, je ne l’ai pas encore terminé (puisque je joue une heure et étant tellement stressé j’arrête ensuite haha) mais je l’adore déjà ! Alors, je me suis dit : pourquoi ne pas pénétrer plus profondément dans cette saga ? Et j’en suis tombé amoureux. Bon, je l’avoue, il y a autre chose qui fait que cette expérience est incroyable et que je place donc cette partie avant celle concernant l’intrigue. Alien : la sortie des profondeurs est un livre audio omnisonore. C’est-à-dire : une véritable série audio ! Durant 4h30, le livre est lu (et surtout joué!) par de nombreux comédiens (Patrick Béthune qui double Brendan Gleeson alias Alastor Maugrey dans Harry Potter ou encore Ruel Stroud dans Wakfu ; Paul Borne qui double Thanos dans l’univers Marvel ; Sophie Riffont qui double Moxxi dans Borderlands et bien d’autres). Tout autour, un fond sonore, des musiques stressantes, des bruitages d’armes, de porte, de clavier et d’aliens rampant dans les conduits… Bref, un vrai bonheur à entendre et à imaginer ! Le petit bémol des livres audios omnisonores : c’est qu’ils ne sont pas nombreux… et ne durent pas extrêmement longtemps comparé aux autres livres. Mais ici, 4h30 en 10 chapitres est largement suffisant !


Je tombe amoureux de la saga

Suite au jeu et à ce livre audio, je ne peux nier mon intérêt pour la saga… Il faut dire que les scénarios et l’ambiance des deux sont excellents. Sans oublier que l’on redécouvre le fameux personnage d’Ellen Ripley (et qu’on parle de sa fille Amanda). Non seulement c’est intensif et on s’y croirait vraiment mais l’intrigue est merveilleuse ! Ce livre audio, adapté d’un roman, s’introduit parfaitement dans la saga Alien, offrant une histoire originale qui se déroule après le premier film de 1979 : Alien : le huitième passager. Ainsi, la découverte inattendue et inquiétante de Xénomorphes inconnus s’introduisant à bord du vaisseau Marion qui chute librement ; en ajoutant un autre vaisseau dévié par une intelligence artificielle obéissant aux ordres d’une certaine compagnie connue de tous et pour ses propres intérêts au mépris de la vie des autres, recèlent tout deux de grandes péripéties. Tout colle, tout est bien ficelé, avec par-ci des touches humoristiques et par-là des choses pas mal dégoûtantes. Quel niveau fallait-il pour me faire tomber amoureux d’une saga au genre qui me répugne ! Je ne trouve pas vraiment de défaut, peut-être est-ce un peu court, on peut dire qu’on en devient facilement addict ! C’est dire mon impatience de me procurer la suite : Alien : le fleuve des souffrances.


Écoutez un extrait et procurez-vous Alien : la sortie des profondeurs


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :