Les effets de la pilule contraceptive

Depuis quelques années, une méfiance s’est profondément installée vis à vis de la pilule contraceptive, aidée notamment par des fake-news. Par conséquent, le nombre d’utilisatrices a diminué : 41% en 2010 ; 33% en 2016. « Pilule contraceptive : faut-il vraiment s’en méfier ? » titre Science & Vie. Résumons l’article qui étudie cinq accusations.

pilulecontraceptivefakenews

« Fait-elle vraiment grossir ? » : sans rentrer vraiment dans les détails, cette accusation est fausse : pour les scientifiques, c’est un mythe. Une minorité de femmes prennent quelques kilogrammes, mais ça provient probablement d’une susceptibilité génétique et ce n’est finalement que temporaire. Si la pilule faisait grossir, alors ce serait toutes les femmes qui grossiraient. Il faut bien saisir la nuance. La notice de certaines pilules indique ce risque mais ce n’est qu’une mesure de protection pour se protéger des procès.

« Favorise-t-elle les accidents vasculaires ? » : Oui, surtout pour les pilules dites oestroprogestatives. Mais le risque reste très faible, en moyenne, ça ne concerne que 0,03% des utilisatrices ; sauf pour les fumeuses, les diabétiques, les hypertendues qui ont un risque quelque peu plus élevé.

« Augmente-t-elle le risque du cancer ? » : Oui et non. Elle en protège aussi. Le risque de certains cancers comme ceux du sein et du col de l’utérus augmentent respectivement de +3% et de +34% tandis que la pilule protège contre les cancers de l’intestin (- 19%), de l’endomètre (- 33%), de l’ovaire (-36%) et du sang (26%). Visiblement elle protège plus efficacement qu’elle n’augmente le risque d’en avoir.

« Modifie-t-elle l’humeur ? » : Les scientifiques ne savent pas. Selon certaines études, oui elle augmente le risque de dépression et surtout chez les jeunes femmes tandis que d’autres études ne trouvent aucun lien.

« Diminue-t-elle la libido ? » : Les experts sont dubitatifs. Les données recensées sont contradictoires. En 2013, 15% des femmes interrogées avaient déclaré en moyenne une diminution de leur libidocontre 23% une augmentation.

Il est intéressant de s’interroger sur cette méfiance grandissante et sur la prolifération des fake-news. De nos jours, les réseaux sociaux et Internet en général contrôlent/influencent plus ou moins implicitement nos avis et nos jugements. S’est fabriqué avec ces outils l’art de l’hystérie collective, de la dramatisation. Cet art est souvent combiné et lié aux titres dits « putaclics » des articles sur le net : attirer des visiteurs avec un titre alléchant (utilisant souvent la peur, le danger, la polémique…) pour récolter de l’argent grâce aux publicités. Effectivement, il existe une grande partie des internautes qui, pour les articles d’actualité et de toutes sortes, se contentent de lire seulement les titres, qui sont généralement trompeurs et partiels. De ce fait, même si le corps de l’article relativise, l’internaute qui ne le lit pas ne retiendra que les effets néfastes mis en avant dans ces titres. On retrouve également beaucoup de femmes qui partagent des publications sur la pilule contraceptive, notamment sur Facebook. Souvent, ces publications sont truffées d’erreurs, et posent un regard où le patriarcat règnerait sur ce sujet, omettant que plus d’une femme sur deux ne prend pas la pilule puisque le but de la publication est de faire croire que la femme semble dominée par l’homme, qu’elle est obligée de prendre le médicament et qu’elles doivent donc se révolter. Par conséquent, il est question dans ces publications de souligner les effets néfastes, uniquement souvent, de la pilule et donc c’est une véritable propagande qui se met en place, endoctrinant nombre de jeunes. Relativisons aussi, ici : des articles émettent bien aujourd’hui dans leur titre qu’il faut relativiser ces dangers. Il reste maintenant aux enseignants et intervenants dans les établissements scolaires à faire la lumière auprès des jeunes adolescents.


Kheira BETTAYEB, « Pilule contraceptive, faut-il vraiment s’en méfier ? », Science & Vie, n°1213, octobre 2018, pages

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :