Dofus Monster – Le Chêne Mou

dofusmonsterchenemouLa saga Dofus Monster est un recueil de one shot relatant à chaque tome la vie d’un des personnages légendaires (souvent boss de donjons) de l’univers d’Ankama : Dofus, dans le Monde des Douze. Aujourd’hui, on s’intéresse au Chêne Mou, œuvre dessinée par Crounchann !

L’intrigue | Hôte de la forêt d’Amakna, le Chêne Mou, grâce à sa détermination, se déracine et sauve une fillette d’une noyade certaine. Feuille, Sadida de son état le remercie en devenant sa meilleure amie. La tradition sadida impose à ses disciples de se choisir un arbre à protéger. La famille de notre jeune héroïne ne faisant pas exception à la règle, c’est naturellement vers le Chêne Mou, son ami, que Feuille se tourne. Son destin est désormais lié à tout jamais à celui de l’arbre au grand cœur.


Courte de 140 pages, la vie du Chêne Mou n’en est pas moins intéressante ! Monstre que l’on retrouve tant dans le MMORPG que dans la série Wakfu – même si pour le coup, on peut dire que c’est un caméo. C’est donc un très bon personnage pour commencer cette saga. Commençons très rapidement par la couverture. Elle est très belle et on y retrouve les éléments principaux, il est dommage par contre que le dessin ne recouvre pas l’entièreté de la couverture.

Entrons dans le vif du sujet, par l’intrigue et l’action. Après réflexion, nous avons finalement une intrigue efficace mais pas si originale qu’on pourrait le croire. On l’a déjà vu pas mal de fois une histoire avec une relation qui tourne mal. C’est efficace, mais il n’y a pas vraiment de prise de risques. Mais si on regarde d’un peu plus près, au niveau de l’action et de l’enchaînement des événements, on y voit déjà une plus grande originalité. Une action toujours vivante, intrigante sans longueur et qui se lit rapidement. À la limite, même, je regrette que ce Dofus Monster soit aussi court, je l’ai apprécié tout au long de ma lecture et ce monstre si charismatique, et son destin, mérite parfaitement cette histoire fantastique. Toutefois, je regrette quand même la fin de l’histoire puisqu’elle est un peu tirée par les cheveux. Finalement, Crounchann a fait monter tellement d’émotions que cette fin me semble soit tirée par les cheveux, soit il manquait des planches, soit il y a un manque d’explications – le troisième cas étant le plus probable. Donc de ce côté-là, je suis assez déçu mais finalement, ce n’est que le seul gros défaut que possède cette œuvre. 

Au niveau du dessin, de l’ambiance et des émotions. Eh bien je peux vous dire que même si ce livre est fait en papier, c’est un carton ! Bon, d’accord, les dessins ne valent pas ceux d’Ogrest, dessiné par Mig, mais je les trouve déjà mieux et plus complet que le premier double volume (et peut-être sa série en général) de Dofus manga. Les détails sont assez nombreux sans que l’on soit tenu de les regarder de près. Ce qui finit par m’amener à cette ambiance qui finalement s’inscrit dans le cadre du MMORPG Dofus mais pas vraiment. C’est-à-dire qu’un profane pourrait complètement s’immerger dans ce monde qu’il n’aurait aucune difficulté pour le comprendre, et qu’un pro-Dofus pourrait s’y immiscer, il serait assez déçu de ne pas avoir beaucoup de références, à part quelques classes de personnage et leurs attaques respectives ou des personnalités du monde. Néanmoins, tout ça nous procure beaucoup d’émotions, et c’est ce que je demande principalement aux mangas et aux animés ! C’est un chamboulement d’émotions, un labyrinthe même : la tristesse, la joie, la compassion, on finit par s’y perdre et c’est plaisant. Au point même qu’à la fin, on ne sait pas comment réagir, et c’est au lecteur de faire sa propre appréciation de l’histoire, je trouve ça génial !

Que dire des personnages, dans leur design autant que dans leur caractère ? Eh bien, nous n’avons pas tant de personnages principaux que ça. Commençons par eux. Feuille et le Chêne Mou, je dirais que ce sont les deux principaux, le reste étant secondaires. On a deux personnalités plutôt bien recherchés, au caractère bien trempé même si le Chêne Mou – complexe est-il – semble légèrement plus travaillé que Feuille, en même temps l’histoire est centrée sur ce personnage ! C’est d’ailleurs pour cette raison que nos émotions se concentrent essentiellement sur le Chêne Mou (abrévié par CM dans le jeu). Par contre, le nombre de personnages secondaires est assez important, peut-être trop même ? En tout cas, il y a des personnages qui nous sont présentés, je trouve illégitimement puisque leur rôle n’est pas assez développé dans l’histoire : je prendrais l’exemple de Touffe ou encore du sacrieur… C’est assez dommage… et encore, ce n’est pas le pire (CF la fin du manga) mais je ne vais pas vous spoiler. Heureusement, les actions s’opèrent toujours entre Feuille et le Chêne Mou, par conséquent nous n’avons pas ici un gros défaut.

Finalement, malgré une fin que l’on peut remettre en question, je ne regrette pas d’avoir acheté et lu ce manga qui contient une véritable histoire, une véritable légende que l’on retrouve dans d’autres formats tel que le jeu Dofus ou la série Wakfu. Courte mais efficace, cette histoire saura vous plaire, même si vous ne connaissez absolument pas cet univers, après tout c’est peut-être un moyen de vous immerger dedans, non ? 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :