Démission de Nicolas Hulot ou la victoire du capitalisme et des lobbys

Ce mardi 28 août 2018, Nicolas Hulot annonce contre toute attente et larmes aux yeux sa démission du gouvernement d’Edouard Philippe sous la présidence d’Emmanuel Macron. Un coup que le « maître des horloges » n’a pas vu arriver et qui démontre l’échec total de la préservation de la planète et de l’écologie qu’il proclamait, immariables avec sa politique ultra-libérale et capitaliste en entente avec les lobbys.

L’échec du gouvernement et la tromperie du #MakeOurPlanetGreatAgain

Après les affaires Pénicaud, Schiappa, Darmanin, Kohler, Benalla (Collomb), Nyssen, Nicolas Hulot est le seul ministre à prendre ses responsabilités. Sa démission met à mal la fausse promesse écologique et environnementale entretenue par Emmanuel Macron, soulignée de son slogan trompeur #MakeOurPlanetGreatAgain. Nicolas Hulot est une personnalité de l’environnement, il fut sollicité par Emmanuel Macron dans l’unique but d’avoir une image populaire au sein du Ministère de la transition énergétique, car il ne faut pas se voiler la face – et les nombreux échecs de Hulot l’ont démontrés – le capitalisme ne peut se marier à l’écologie, ce sont deux antagonismes.

Déjà, lors de sa confrontation avec Brigitte Bardot, il lui avait confirmée que ses dossiers étaient bloqués par le gouvernement. Emmanuel Macron ne fait donc que jouer avec l’écologie, jouer avec la planète en faisant croire à qui le voudra un honnête et profond renouveau de la préservation de l’environnement pour le bien de notre planète alors que jusqu’ici rien ou presque n’a avancé. « Sur un enjeu aussi important [que l’environnement], a expliqué Nicolas Hulot, je me surprends tous les jours à me résigner, tous les jours à m’accommoder des petits pas, alors que la situation universelle au moment où la planète devient une étuve mérite qu’on se retrouve et qu’on change d’échelle. » 


BrigitteBardotHulot

Dans les mois précédents, nous avons vu un Nicolas Hulot toujours préoccupé, qui essayait tant bien que mal d’expliquer chaque décision du gouvernement à l’encontre de la préservation de l’environnement. Un Nicolas Hulot bien trop sincère pour faire de la com’ et se mentir à lui-même, un ministre qui s’était donné un an pour juger de l’utilité de son action. Une icône de l’environnement qui démissionne et qui symboliquement affirme donc que protéger l’environnement et faire de l’écologie dans ce gouvernement est trop difficile : c’est tout l’Olympe qui tremble désormais face à son échec et à la révélation officielle de son petit jeu fourbe et hypocrite.

Benjamin Grivaux, porte-parole du gouvernement, explique que c’est « un manque de courtoisie » de ne pas avoir prévenu ses confrères, alors que l’Elysée et le président Macron, actuellement au Danemark (grand pays de la transition écologique), s’assurent et se consolent en affirmant qu’aucun autre gouvernement n’a fait autant pour l’écologie en si peu de temps qu’eux. Mais évidemment, tout ça n’est que de la communication face à cette nouvelle crise puisque l’on sait tous parfaitement que les actes sont inexistants, et bien trop éloignés des attentes. « Le gouvernement tient de beaux discours. Mais son but suprême, c’est le développement du commerce international, pas la défense et la préservation de notre environnement », analyse le philosophe Dominique Bourg, spécialiste de l’écologie. Nicolas Hulot l’exprime également : « que puis-je faire seul ? Où sont mes troupes ? ».

Un gouvernement capitaliste heureux avec les lobbys

Mais les causes de sa démission ne sont pas un mystère. Ce n’est pas seulement le travail impossible et les décisions, abreuvées de belles et vaines paroles, qui ne sont pas à la hauteur des attentes qui ont poussé Nicolas Hulot vers la sortie. C’est surtout la proximité délibérée qu’Emmanuel Macron a avec les lobbyistes qui affirment qu’ils n’ont jamais eu un contact aussi facile avec un chef d’Etat. « Il [Nicolas Hulot] nous a raconté de lui même la réunion d’hier soir sur la chasse où il a eu la surprise de voir Thierry Coste, un lobbyiste de la chasse et des armes, venir. Il avait prévenu Emmanuel Macron : “Je ne veux pas voir de lobbyiste à ce genre de réunion.” Et quand il l’a vu il était furieux. Il s’en est entretenu avec Macron juste après, qui lui a dit : “Je ne sais pas comment ce monsieur est rentré.” Là il a eu le sentiment qu’on se foutait un petit peu de lui. »

Lobbys

Une mauvaise surprise pour les différents membres du gouvernement, dont Marlène Schiappa dans sa tournée quotidienne et régulière des plateaux TV qui a bien cru à une blague. Un silence qui veut tout dire… C’est une bien triste nouvelle pour ce gouvernement qui faisait la leçon à Donald Trump… C’est la démonstration même de cet échec et de ce coup de poing contre le gouvernement par un homme bien trop honnête pour continuer cette mascarade et de se battre contre des lobbys bien trop puissants. Mais il ne faut pas croire que c’est nouveau. Bien évidemment, la majorité des Français sait que Hulot est impuissant face à un gouvernement qui au lieu de lui être solidaire lui met des battons dans les roues, on retrouve de nombreux dessins de presse faisant de Nicolas Hulot un paillasson symbolique, le capitalisme écrasant l’écologie.

Que va-t-il se passer ensuite ? « Il y aura un remaniement, mais pas dans l’immédiat », précise l’Élysée. Mais encore faut-il trouver quelqu’un à placer à la tête de ce ministère qui n’a pas sa place malheureusement sous cette présidence. Même si la place est confortable à prendre, le nouveau ministre devra faire face à une vaste colère. 


À LIRE

https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/direct-nicolas-hulot-n-a-pas-prevenu-le-president-de-la-republique-ni-le-premier-ministre-de-sa-demission_2914375.html

https://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2018/05/07/macron-sur-l-environnement-une-parole-forte-mais-des-gestes-faibles_5295449_3244.html? »

https://www.mediapart.fr/journal/france/280818/hulot-denonce-les-lobbys-qui-le-pouvoir-qui-gouverne-la-france?onglet=full

https://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2018/08/28/vous-etes-serieux-la-les-coulisses-de-la-demission-de-nicolas-hulot-sur-france-inter_5346994_823448.html?

https://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2018/08/24/entre-macron-et-les-lobbys-une-ecoute-assumee_5345599_823448.html?

http://www.rfi.fr/france/20180828-demission-nicolas-hulot-dossiers-echecs-ecologie

https://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2018/08/28/nicolas-hulot-une-icone-de-l-ecologie-impuissante-a-imposer-un-nouveau-modele_5346951_3244.html?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :