Osiris, la neuvième planète

Je vous présente mon plaidoyer en faveur d’Osiris, la neuvième planète. Un film mal-aimé aux critiques négatives, il fut pour moi une bonne surprise alors que son budget n’est pas exceptionnel, truffé d’une atmosphère appréciable, il respecte fidèlement de nombreux codes de SF.

Osiris.jpg

L’intrigue | Dans un futur lointain, l’humanité part à la conquête de nouvelles planètes habitables. L’entreprise Exor qui est chargée d’organiser la vie de ces nouveaux mondes a développé une entité particulière permettant de soumettre n’importe quelle espèce récalcitrante. Mais les choses tournent mal, cette entité est malencontreusement libérée sur sa planète de création : Osiris. Kane, un des principaux lieutenants d’Exor, s’engage dans une course contre la montre pour sauver sa fille réfugiée dans la capitale. Pour ce faire, il se voit forcer l’aide d’un criminel. 

Un casting étonnant et une atmosphère agréable | Après avoir vu le film, je fus très étonné de voir les très nombreuses critiques négatives sur Allociné et la mauvaise note de celui-ci. Peut-être parce que je ne suis pas un très grand cinéphile, mais personnellement j’ai beaucoup apprécié Osiris, la neuvième planète. La science-fiction n’est pas un domaine auquel je m’intéresse tout particulièrement, il m’est rare de voir un film de ce genre et de ce fait, presque tout me semble original. D’ailleurs c’est l’affiche sublime qui m’a donné envie de regarder ce long métrage.

osiris4

Commençons par la construction… Le film s’organise en chapitres tel un livre, et chaque chapitre est utile et bien ficelé pour finalement nous proposer un contenu cohérent qui s’enchâsse. Sur ce sujet, j’ai lu un commentaire qui disait : « L’histoire est dans le désordre c’est à se demander si leur monteur était un stagiaire ». Pour prendre la défense de ce film – et je n’ai pas besoin d’expliquer si vous êtes des lecteurs – l’histoire n’est pas dans le désordre. Oui, le film n’est pas linéaire et c’est ce qui fait son caractère original et très plaisant. On apprends dans le chapitre 3 les causes du chapitre 1 par exemple, mais le tout reste cohérent et facilement compréhensible. L’intrigue est en soit finalement assez simple : un père qui adore sa fille va braver le danger pour la sauver, on a déjà vu ce scénario dans Le Jour d’après par exemple, même si la différence que cette fois-ci, le père ne s’attend pas à une si grande dangerosité. Et en plus la fin est excellente et pas particulièrement attendue et c’est possible que le film déçoit à ce niveau-là la majorité, mais je pense qu’au départ il y avait un deuxième film de prévu, mais vu l’humeur massacre des spectateurs du premier, je pense malheureusement qu’il n’y aura pas de suite… Finalement, c’est ce qu’il y a autour qui fait que cette intrigue n’est pas si basique, dont le casting. 

Cette œuvre a un petit budget, donc ce n’est évidemment pas un casting de légendes qui rendrait un film rentable même s’il était bien pourri… Pourtant, le casting d’Osiris est un presque sans faute. Je découvre ainsi Kellan Lutz (Twilight, La Légende d’Hercule) et ma conclusion est qu’il est un formidable acteur, en plus d’être classe. Il partage la scène avec Daniel MacPherson qui joue le rôle du père et qui n’est pas mauvais, sans pour autant être extrêmement expressif. On a quelques personnages par-ci par-là mais on peut accorder un bon point au duo d’Isabel Lucas et de Luke Ford qui sont formidables et donne un côté assez exotique et festif dans ce scénario pas si souriant que ça.

Osiris3

Concernant le son, il n’est pas exceptionnel, parfois aux abonnés absents quand il s’agit de musique mais ce n’est pas du tout un point négatif majeur parce que, honnêtement, ça ne m’a pas dérangé. Pour l’image, j’ai trouvé le film très beau franchement. C’est un paysage simple (sûrement pour cause de budget) mais il s’immisce parfaitement sur cette planète ! Le plus gros problème selon les spectateurs, ce sont les effets spéciaux. Alors, je ne m’y connais pas mais c’est vrai qu’ils n’ont pas l’air si modernes et si présents que ça. Et c’est vrai que concernant les créatures (dont beaucoup se moquent) il y avait mieux à faire comme design, mais là aussi ça ne m’a pas dérangé plus que ça parce que j’ai adoré l’atmosphère de ce film

Finalement, c’est un film mal-aimé en majorité mais il fut une bonne surprise pour moi et je ne suis absolument pas déçu et je l’assume. Peut-être pas si moderne que ça, il rejette tout de même une atmosphère agréable et assez exotique, prenant pour source beaucoup de codes de la science-fiction. C’est un film que je vous conseille de regarder s’il vous tente, mais gardez en tête que le budget n’est pas extraordinaire et ayez l’esprit ouvert, de regarder plutôt les aspects positifs et vous imprégner de cette atmosphère plutôt que de chercher mille et un défauts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :