Le Jour d’après

 

Lejourdapres
Le jour d’après | 2004 | 2 heures

Film américain catastrophe, réalisé par un spécialiste du genre : Roland Emmerich (Independance Day, 2012…), Le Jour d’après se rapproche, et élégamment, plus d’un film engagé et moralisateur qu’un film d’action ou à suspens.

 

 

L’intrigue | Très attiré par le synopsis, j’ai décidé de visionner ce film dont l’épicentre est le dérèglement climatique. Trois énormes « cyclones », provenant du Nord, ravagent l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Montée des eaux, tornades et pour finir une grande glaciation et des mètres de neige se succèdent. C’est dans cette incroyable lutte que la politique et l’économie tombent, ravagés par l’instinct de survie de la population. Le monde entre dans une nouvelle ère glacière. Le film tourne légèrement à la sauce d’un Il faut sauver le soldat Ryan où un père, avec des amis, part en expédition bravant d’innombrables dangers mortels afin de sauver son fils.

Une belle écriture, une histoire incomplète | Le film est capable de tuer un climatosceptique. C’est la croisée des catastrophes climatiques. Cependant, le sujet du film n’est pas une lutte (impossible) contre le dérèglement climatique, mais de la survie. L’écriture a un aspect génial : elle met à profit le réalisme dans le sens où malgré des événements catastrophiques, les politiciens continuent à faire de la politique, à chercher à ne pas perdre du pouvoir alors que l’humanité n’en est plus à ce stade, où la survie est leur unique priorité. D’ailleurs, l’écriture ne s’arrête pas là, elle s’oriente vers un retour à l’ancien, comme à l’homme préhistorique à l’ancienne ère glacière. En l’exemple, la scène des loups traquant des hommes. Cependant, malgré quelques points positifs comme l’image, je pense sincèrement qu’il manque 30-45 minutes au film (qui dure déjà 2h) pour qu’il soit bien bouclé. On a vraiment l’impression que les personnages ne sont pas bien utilisés, on n’arrive pas à s’attacher à eux par exemple. Les scènes ne sont pas assez bien exploitées dans ce sens. Il y a un manque d’intrigue. La fin, également, a l’air plutôt bâclé. Dans un sens, c’est très dommage parce que l’on a une mauvaise impression du film à la fin…  En somme, je conseille vraiment le film, en plus d’être jolie, il donne vraiment une vision, certes peut-être exagérée, mais une vision des conséquences de nos actes sur la planète. Un film dont le côté engagé est réussi.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :