Dragon de glace

dragondeglaceReçue dans une box livresque de Once Upon A Book, Dragon de glace est la première œuvre de George R. R. MARTIN que je lis, bien que je fus quelque peu initié à son univers à travers quelques épisodes de la série.

L’édition critiquée sur cet article se rapporte uniquement à la nouvelle Dragon de glace illustrée par Luis Royo.

 

 

 

 

L’intrigue | Adara est une petite fille qui s’est toujours trouvée liée au dragon de glace qui a surgit dans le ciel la nuit de sa naissance. Créature indomptable, ne laissant que ravage et désolation, Adara attend impatiemment chaque hiver pour rencontrer cette créature qui la fascine. Mais au Nord, l’armée ennemie faite de troupes et de dragons ravageurs avance. Hal, son oncle, intime au père d’Adara de fuir en vitesse vers le Sud.

Une légende émouvante et si bien illustrée | Le talent de George R. R. Martin est incontestable. Son univers si riche et si envié peut amener si facilement à la création de légendes et de nouvelles histoires. C’est le cas Dragon de glace qui s’inscrit dans l’univers de sa célèbre saga Game of Thrones (Le Trône de fer). Cette histoire courte publiée aux éditions Flammarion relève de l’originalité par ses illustrations. Effectivement, l’artiste espagnol Luis Royo nous plonge dans cette légende avec ses magnifiques dessins, illustrant si bien le texte émouvant de Martin. Une intrigue bien ficelée, cohérente et qui ne présente aucun défaut. Avoir un texte émouvant et fabuleux en une histoire si courte relève d’une gageure. Mais c’est réussie, ce livre peut se lire d’une seule traite sans que l’on soit à un seul moment ennuyé. Rien est à jeter, et les dessins si nombreux nous permettent de voyager dans cet univers. Mais surtout, cette fin et cette absence de repères spatio-temporels ancrent encore plus cette œuvre dans le système de la création des légendes, toutefois elles peuvent quand même frustrer les fans très maniaque des cartes et de la chronologie de l’univers. En conclusion, j’ai pris un grand plaisir à lire ce livre qui me donne encore plus envie de plonger dans la célèbre saga de Martin, même si au passage, j’en profite pour affirmer qu’elle peut se lire indépendamment sans aucun problème de compréhension.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Acheter cette œuvre ici

Vous souhaitez critiquer l’œuvre ? Je vous invite à le faire sur Babelio !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :